Coup de projo sur : Amrollah Shah Ebrahimi





Un de ses élèves est à l'honneur demain, en se produisant avec son ensemble à la Maison du daf. Il est aussi cité par l'ensemble Dastan, parmi les grands maîtres gurans de la musique. Mais l'ostad Seyyid Amrollah Shah Ebrahimi, de la région de Sahne, au nord-est de Kermanshan, avant d'être un musicien, est surtout un maître religieux puisque chez les Yarsan, la musique et les hymnes religieux dans les samâ forment le coeur de leur pratique. On retrouve les hymnes classiques de la célébration ahl e haqq, avec ce son si particulier, un peu sourd mais puissant, des tamburs de Kermanshan.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs