Accéder au contenu principal

Projet de constitution de la Région du Kurdistan d'Irak (3)






Chapitre deux
Droits économiques et sociaux 

Article 23:
Premièrement
Le Gouvernement de la Région du Kurdistan est responsable du bien-être des familles de martyrs du Mouvement de libération du Kurdistan et du bien-être des familles de Peshmerga martyrs. Le Gouvernement est aussi responsable du bien-être des familles de victimes et de la campagne d’Anfal et des victimes des attaques chimiques et de ceux touchés par les invalidités permanentes qui en résultent. Les personnes qualifiées issues de ces groupes et leurs enfants auront la priorité dans l’accès à l’emploi , comformément à la loi.
Deuxièmement
Les autorités de la Région du Kurdistan doivent chercher à obtenir que le Gouvernement fédéral d’Irak assume ses responsabilités constitutionnelles, légales et morales envers les victimes mentionnées dans le précédent paragraphe, y compris les prisonniers politiques qui ont souffert des politiques de répression pratiquées par les gouvernements centraux successifs, en dédommageant les victimes et en garantissant leur droit aux soins médicaux et des moyens de subsistance leur assurant une vie digne. 

Article 24:
Premièrement
Chacun a le droit à un niveau de vie suffisant pour une vie digne, notamment pour l’alimentation, l’habillement et le logement.

Deuxièmement
Chacun a le droit à des soins et à des traitements médicaux, indépendamment de sa capacité à en assumer les dépenses.
Troisièmement
Chacun a droit à la sécurité sociale, en particulier en cas de maternité, maladie, chômage, accident, invalidité, vieillesse, et la perte de ses moyens de subsistance dans des circonstances indépendantes de sa volonté.

Quatrièmement
Nul ne peut être obligé d’exercer une profession ou une occupation contre  son gré.

Cinquièmement
Tous les travailleurs ont droit à un salaire égal pour un travail égal. Les relations entre les travailleurs et les employeurs sont régies par la loi et fondées sur des bases économiques, tout en tenant compte des règles de la justice sociale. 

Article 25:
Les autorités de la Région assurent le bien-être des personnes handicapés ou ayant des besoins spécifiques, et leur formation afin de les intégrer dans la société. Cela doit être réglementé par la loi.
Article 26:
Le Gouvernement de la  Région garantit le droit de former et d’adhérer librement aux associations professionnelles, syndicats, organisations et fédérations. Cela doit être réglementé par la loi.
Article 27- Éducation et Famille:
Premièrement
Le Gouvernement de la Région garantit l’éducation gratuite aux niveaux primaires, secondaires et universitaires. Le Gouvernement garantit aussi la formation professionnelle et l’enseignement technique. L’instruction est obligatoire jusqu’à la fin de l’enseignement primaire. 
Deuxièmement
Le Gouvernement de la Région a en charge la lutte contre l’analphabétisme.  

Troisièmement
La famille est le noyau fondamental de la société. Par conséquent, les mères et les enfants doivent être protégés, et l'exploitation économique des enfants est interdite.
Quatrièmement

Le Gouvernement de la Région doit assurer la mise en place de maisons spéciales pour protéger et soigner les femmes qui ont, pour des raisons sociales, perdu leur sécurité familiale.
Cinquièmement
Toute forme de discrimination, violence et abus dans la société, l’école ou la famille est interdite.  

Article 28- Droits des consommateurs
Le Gouvernment de la Région du Kurdistan doit protéger les droits des consommateurs. Il doit créer les moyens légaux pour permettre aux consommateurs de défendre leurs droits et d'établir des associations de consommateurs et des fédérations.

Commentaires

  1. Anonyme2:18 PM

    "Côté fourre-tout", tu disais??

    Il y a même un droit des consommateurs.Et s'il est dans la constitution, c'est qu'il est considéré comme un droit "fondamental", car n'oublions pas qu'une constitution est aussi qualifiée de "norme suprême" :)))

    Je n'ose même pas lire la 4ème partie...

    Trop fort !!

    dilo

    RépondreSupprimer
  2. À une époque où l'on annonce notre mutation en Homo Consommatus, ils sont en fait super en avance sur les mutations sociologiques, c'est tout ! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs

Le Kurdistan est une mixture unique de différents groupes ethniques et cultures : Kurdes musulmans, Kurdes yézidis, Turkmènes musulmans, Arméniens, Assyro-Chaldéens chrétiens de langue araméenne, et Juifs de langue araméenne. La cuisine traditionnelle chrétienne n'est pas substantiellement différente de celle des Kurdes. Ainsi, les animaux sont égorgés selon le rite islamique. Les chrétiens, cependant, mange de la viande de porc, soit importée soit venant de sangliers chassés dans les montagnes. De plus, les chrétiens réclament comme les sucreries traditionnelles kulîçe, servis à Noël et dans des occasions importantes, mais communes dans toute la région.
Muhammad n'a pas posé d'objection à ce que musulmans, juifs et chrétiens mangent ensemble. Il en résulte qu'un musulman pratiquant peut acheter sa nourriture dans une boutique tenue par un juif ou un chrétien. Si un nom divin autre que celui d'Allah a été prononcé pendant que l'animal a été abattu, les musulma…