Behrouz Ghobadi, le frère de Bahman Ghobadi arrêté en Iran


Le frère du célèbre cinéaste kurde a été arrêté le 4 novembre par les forces de sécurité iraniennes. Bahman Ghobadi a lancé un appel pour informer l'opinion publique que sa famille et lui étaient, depuis, sans nouvelle de son frère et ne savaient rien de ses conditions de détention.

"Mon jeune frère, Behrouz Ghobadi, a disparu il y a plus de deux semaines, et j'ai appris qu'il était détenu par les autorités iraniennes et accusé d'agir "contre la sécurité nationale". Ma famille et moi-même sommes certains qu'il est innocent et incapable de tels actes. Nous sommes très inquiets pour sa santé et demandons aux autorités iraniennes de le libérer immédiatement. Nous savons à présent qu'il est détenu par le Ministère du Renseignement iranien. Au cours de ces deux dernières semaines, il a été privé de ses droits fondamentaux, y compris de contacts avec sa famille et de l'accès à un avocat. Nous l'avons cherché dans plusieurs prisons et avons demandé aux autorités judiciaires des informations, mais personne ne nous a dit où il était détenu. 
Tôt dans la matinée du dimanche 4 novembre, Behrouz a quitté Sanandadj [Sine, cap. de la province du Kurdistan en Iran] dans un taxi en route pour Téhéran afin d'y prendre un vol. Nous avons appris plus tard qu'environ à 15 km hors de Sanandadj, des hommes en civil, dans deux voitures, ont stoppé le taxi et l'ont arrêté. 
Behrouz n'est impliqué dans aucune activité politique ou d'opposition. Il s'est intéressé au cinéma, a été directeur de production pour certains de mes films, et a réalisé quelques courts-métrages. Il a 40 ans, c'est une Kurde iranien sunnite, et l'an dernier il est parti d'Iran pour ouvrir une boutique de savon et de shampoing au Kurdistan d'Irak. Sa femme a donné naissance à leur premier enfant, Harmang, il y a un mois. Nous sommes très inquiet pour Behrouz, surtout en raison de ses problèmes de santé chroniques. Il a des plaques de platine dans les deux jambes en raison d'un accident de voiture, il y a plusieurs années. Il a besoin également de soins pour la goutte, une faiblesse cardiaque et des problèmes respiratoires. Nous demandons aux autorités iraniennes de le relâcher immédiatement.
Bahman Ghobadi, 19 novembre, 2012.
Source Rahebsaz.net (persan) et pdki.org (anglais)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs