Achoura ou Arche de Noé



Le jour de l'ashûra, musulmans chiites et sunnites, ainsi qu'Alévis mangent de cette bouillie à base de céréales et de fruits, avec des variantes dans la recette.

Chez les Alévis du Dersim, il faut 12 sortes de fruits secs ou céréales comme les 12 imâms. Chez eux comme chez les chiites, c'est un jour de deuil, celui du massacre de l'Imam Husseïn et de 72 membres de sa famille, dont ses jeunes enfants, par les Omeyyades. C'est devenu, à la longue, la journée de commémoration des injustices, de l'oppression et des massacres d'innocents. Dans le Dersim, il y a de quoi se souvenir…

Pour les sunnites, l'Achoura évoque la fin de la navigation de Noé quand il retrouva la terre ferme.  On y met alors les 7 sortes de céréales et fruits secs qui furent embarquées en provision. Et plutôt qu'Achoura, on dit "Arche de Noé' (سفينة نوح). Ainsi, à Alep, Kurdes et Arabes mangent en commun de cette 'Arche de Noé'. 

Mais cette année, en Syrie, c'est Kerbelah tous les jours, et pour tout le monde. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs