Accéder au contenu principal

Assyriens Chaldéens Syriaques et c'est pas tout : on a retrouvé encore un wagon

Il court en ce moment dans le milieu parfois un peu illuminé agité de la diaspora arménienne , – qui, depuis que la Kybele a passé sa route, doit s'ennuyer un peu – une pétition s'élevant contre les couleurs rouge et blanc que revêt la Tour Eiffel à l'occasion de l'Année de la Turquie.


A l'occasion de la Saison de la Turquie en France (1er juillet 2009 jusqu'à fin mars 2010), la Tour Eiffel sera illuminée aux couleurs de la Turquie au début du mois d'octobre.
L'Année du Brésil et l'Année de l'Arménie n'ont pas eu ce privilège...Alors pourquoi le gouvernement a-t-il décidé d’accorder cette faveur à l'Année de la Turquie ?

À mon avis, que le Brésil ait été snobé, ils s'en foutent un peu, dirais-je... Par ailleurs, il me semble que l'initiative vient de Delanoë qui n'est pas au gouvernement ou j'ai loupé de l'actu... Mais le plus drôle c'est quand on en vient au dénombrement des victimes des jandarma ottomans :

Le Génocide Arménien (1 500 000 morts), le Génocide Araméen (1 000 000 morts), le Génocide Grec (500 000 morts) et le Génocide Assyro-Chaldéen (250 000 morts)

Où diable ont-ils été trouver une église 'araméenne' avec 1 000 000 de fidèles, venant largement en tête des Grecs, des Assyriens, des Chaldéens ? Mystère. On notera, par contre, que les églises syriaques, catholiques ou orthodoxes ne sont pas répertoriées. Bravo, si c'est pas du négationnisme, ça...

En tous cas, on tremble à l'idée que le Conseil Assyrien Chaldéen Syriaque tombe dessus et somme le Parlement kurde d'Erbil d'ajouter un quatrième wagon (dételé) à leur déjà interminable nom-chenille... Conseil Araméen Assyrien Chaldéen Syriaque, ça va bientôt ressembler aux enfilades des salles du Département du Proche-Orient au Louvre.

Ce n'est pas, cela dit, la seule pétition qui circule à ce sujet. D'autres y voient "une profanation de la Tour Eiffel par les attributs islamo-turcs", rien que ça et ont donc lancé un appel à signatures :


... Tout en relayant aussi la première initiative. Entre bons chrétiens épris de son prochain et toujours prêts à pratiquer le pardon des offenses, n'est-ce pas, on se soutient...

Commentaires

  1. "Assyrien Chaldéen Syriaque" ça a toujours le don de me mettre de bonne humeur !

    RépondreSupprimer
  2. Tu pourrais dire ARAMÉEN Assyrien Chaldéen Syriaque, 'spèce de négationniste !

    RépondreSupprimer
  3. Rien qu'à imaginer la tête du GRK dès qu'il voit arriver les revendications : dans quel ordre, avec ou sans virgule... pas sympa de poser de si monstrueux problèmes à un pauvre gouvernement kurde qu'à pas que ça à faire (déjà que je n'ai toujours pas digéré le coup de la prise de sang... MDR)

    RépondreSupprimer
  4. l’honneur de la culture
    turque
    est de
    reconnaitre
    le genocide
    italarmena
    Sant'Andrea degli Armeni
    via Principe Umberto n° 10 - 74015 Martina Franca (TA) Italie
    italarmena@libero.it

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. Bah, comme disait Jankélévitch, grand expert en imprescriptible, "l'Honneur", c'est ce qui sert de dignité aux consciences moyennes...

    RépondreSupprimer
  7. Vous avez raison, les Arméniens sont illuminés. En ce sens qu'ils sont certainement plus dans la lumière que les gouvernants turcs qui persistent à rester dans les ténèbres.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. pour qui vous vous prenez pour insulter mon peuple???? bande d'ignorant!!!!! On dit le peuple Assyrien Chaldéen Syriaque, ces inombrables noms sont dû aux européens, et non à notre peuple, en araméen, un nom nous unifie: Souraya !!!!!!! Ce sont les autres qui ont divisés notre peuple.

    Une Assyro-Chaldéenne-Syriaque
    (Eh oui je mets des traits d'union, et j'en suis fièreeeeeee)

    RépondreSupprimer
  11. Visiblement c'est tellement simple à dire comme nom qu'on en bégaie :D.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. 'Rigolez bien, mais à ce que je sache, dans le passé, les kurdes aussi étaient très divisés.... "

    Et ils le sont même encore mais ils ont eu au moins le bon goût de ne pas exiger des instances nationales et internationales de se faire appeler Kurmanj-Soran-Zaza etc. sous peine de hurler au négationnisme, à l'araméenocide et j'en passe.

    Mais qui peut prendre au sérieux ces élucubrations trinitaires ? Rien que dans le message précédent il y a 3 contradictions :

    "On dit le peuple Assyrien Chaldéen Syriaque, ces inombrables noms sont dû aux européens, et non à notre peuple"

    Et ben donc, pourquoi y tenir tant que ça ?

    "en araméen, un nom nous unifie: Souraya !!!!!!! Ce sont les autres qui ont divisés notre peuple."

    Et qui vous empêche de vous appeler ainsi, c'est-à-dire syriaques en somme ?

    "(Eh oui je mets des traits d'union, et j'en suis fièreeeeeee)"

    Justement les traits d'union c'est négationniste a-t-on dit à Erbil : NI virgule, NI et, NI traits d'union : RIEN ! comme le vide sidéral de certaines têtes.

    Et après,avec un tel nom à coucher dehors essayez de vous faire défendre par l'opinion publique. Déjà que les Français savent à peine ce qu'est un Kurde, alors expliquer la locomotive ACS on va rire.


    "Et puis, je ne vois pas pourquoi vous vous foutez autant de la gueule de notre peuple qui a beaucoup contribué pour le peuple Kurde "

    M'en fous je suis pas Kurde (et encore moins PKK!!!)

    "Qu'est-ce que vous avez contre nous???? J'aimerais franchement savoir???"

    Le sens du ridicule :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs

Le Kurdistan est une mixture unique de différents groupes ethniques et cultures : Kurdes musulmans, Kurdes yézidis, Turkmènes musulmans, Arméniens, Assyro-Chaldéens chrétiens de langue araméenne, et Juifs de langue araméenne. La cuisine traditionnelle chrétienne n'est pas substantiellement différente de celle des Kurdes. Ainsi, les animaux sont égorgés selon le rite islamique. Les chrétiens, cependant, mange de la viande de porc, soit importée soit venant de sangliers chassés dans les montagnes. De plus, les chrétiens réclament comme les sucreries traditionnelles kulîçe, servis à Noël et dans des occasions importantes, mais communes dans toute la région.
Muhammad n'a pas posé d'objection à ce que musulmans, juifs et chrétiens mangent ensemble. Il en résulte qu'un musulman pratiquant peut acheter sa nourriture dans une boutique tenue par un juif ou un chrétien. Si un nom divin autre que celui d'Allah a été prononcé pendant que l'animal a été abattu, les musulma…