Un ambassadeur du Khan Argun en Occident



UN AMBASSADEUR DE KHAN ARGUN EN OCCIDENT
Histoire de Mar Yahballaha III et de Raban Sauma (1281-1317)

Borbone Pier Giorgio (Éd.)
Traduit de l'italien par Alexandre Egly

Présentation de l'éditeur
Marco Polo, Guillaume de Rubrouck, Jean du Plan Carpin : les voyageurs qui au Moyen-Âge se dirigèrent vers l'Orient sont bien connus, mais on méconnaît ceux qui parcoururent l'itinéraire inverse, c'est-à-dire les Orientaux qui visitèrent l'Europe. Un récit en langue syriaque intitulé Histoire de Mar Yahballaha et de Rabban Sauma, écrit au début du XIVe siècle mais découvert seulement au XIXe, nous permet de connaître un des ambassadeurs envoyés par les Mongols en Europe : un Mongol chrétien du nom de Sauma, né à Pékin, qui en 1287-1288 conduisit en Europe une mission diplomatique du Khan Argun, souverain de l'Iran. Il visita Constantinople, Rome, Paris et Bordeaux, et y rencontra le pape et les rois de France et d'Angleterre. Son confrère plus jeune, Marcos, fut élu comme chef de l'Eglise d'Orient, sous le nom de Yahballaha III. L'Histoire de Mar Yahballaha et de Rabban Satana contient la relation du voyage en Europe de Rabban Sauma. Le récit continue en narrant la vie du patriarche Yahballaha, et par conséquent il devient un témoignage précieux et vivace d'un moment historique crucial pour le Moyen-Orient et l'Europe, c'est-à-dire la période de la "paix mongole".

Biographie de l'auteur
Pier Girogio Borbone enseigne le syriaque et l'hébreu à l'Université de Pise. Outre l'histoire de l'Eglise d'Orient en Asie centrale et en Chine, il consacre ses recherches et ses publications à la philologie biblique et à la lexicographie et codicologie syriaques.

Agly Alexandre, chargée de mission des Musées nationaux, diplômée de l'Ecole du Louvre et de l'Ecole nationale des langues orientales, est spécialiste de l'histoire et de la civilisation mongoles.



Prologue

"Par la puissance de N.S. Jésus Christ
je commence à écrire l'histoire du père des père et seigneur
des pasteurs, Mar Yahballaha catholicos, patriarche d'Orient,
et de Rabban Sauma visiteur général, Turcs orientaux.
Seigneur, aide moi et fais-moi arriver à bonne fin,
avec ta miséricorde !
Amen !

Dieu omnipotent, miséricordieux et clément dans l'abondance de sa grâce, porta toute chose à l'existence. Afin que le genre humain obtienne de lui la perfection dans la connaissance de la vérité et dans les bonnes oeuvres, pour guider les bienheureux et les conduire dans la progression, Il fit descendre son fils unique qui se revêtit de chair et cacha sa gloire. Derrière le voile de l'humanité il a fait briller la splendeur de sa lumière : il a aboli les lois charnelles imparfaites et primitives et a promulgué les commandements spirituels parfaits et purs. Par l'offrande de son corps et de son sang, il a fait cesser les sacrifices d'animaux et a enrichi le monde entier par la sagesse de sa science. Il a étendu ensuite le filet de l'évangélisation vivifiante en tous lieux et régions, répandant le bon grain de son message sur toute la terre, grâce à l'oeuvre de ses disciples : après eux, leurs disciples ont porté la lumière aux quatre extrémités du monde, qui, ainsi éclairées par la foi juste et par la gloire de la Trinité royale, se mirent à resplendir par des moeurs excellentes et des oeuvres parfaites.

Cette parole pouvait-elle ne pas être accueillie et acceptée, étant donné que le Législateur lui-même l'avait garantie et confirmée : "Et voici que je suis avec vous pour toujours, et jusqu'à la fin du monde" ? Cette promesse fut suivie de son accomplissement ; de plus en plus, les actes suivirent les paroles, jusqu'à rendre fils de Dieu ceux qui étaient sans loi : en effet, les Indiens, les Chinois et les autres peuples orientaux furent capturés, ils reçurent la discipline de la crainte de Dieu et leurs sens et leurs consciences furent oints par l'Esprit.

En effet, la noblesse des origines n'a aucune valeur quand la volonté et la conduite ne se conforment pas au bien ; pas plus que le don de l'esprit ne manque, quand à une basse extraction s'unissent des oeuvres bonnes et des pensées justes. Quel avantage eurent les Hébreux d'être de la race d'Abraham s'ils s'éloignèrent de la familiarité avec Dieu ? Que signifia pour les Gentils de ne pas avoir été de la race d'Abraham puisqu'ils se rendirent proche de Dieu ? Aujourd'hui les Turcs ont plié l'échine sous le joug de la seigneurie divine et ils ont cru et approuvé la parole du Seigneur de tout leur coeur : "Quiconque n'abandonne pas son père, sa mère, son épouse, ses enfants, ses frères et ses soeurs pour prendre sa croix et marcher à ma suite n'est pas digne d'être mon disciple".

L'écoute de ce commandement parfait frappa immédiatement les deux hommes remarquables dont nous allons parler. Ils se dépouillèrent des passions, ils oublièrent leurs parents et leurs enfants, de ce fait ils renièrent tous les avantages propres à leur condition et, comme des aigles agiles, ils renouvelèrent la jeunesse de leur esprit dans le travail et la souffrance, et dans la vie d'ascète, jusqu'à atteindre ce qu'ils avaient constamment espéré, obtenant, grâce aux fatigues qu'ils s'étaient imposées, des fruits agréables et délicieux comme nourriture parfaite.

Nous évoquerons donc, comme il se doit, la famille de chacun d'eux, leur pays, la manière particulière dont ils furent élevés et la vie qu'ils menèrent ensemble. Narrant leur histoire, nous rapporterons aussi ce qu'il advint en ce temps - à eux-mêmes, par leur intermédiaire ou à cause d'eux - et nous raconterons toute chose telle qu'elle s'est produite."


Table des matières

Préambule à l'édition française
Préambule à l'édition italienne
Table des translittérations
Introduction


Histoire de Mar Yahballaha et de Rabban Sauma

Prologue
Histoire de Rabban Sauma
Histoire de Rabban Marcos
Rabban Sauma et Rabban Marcos décident de se rendre à Jérusalem
Rabban Marcos est ordonné métropolite sous le nom de Mar Yahballaha et Rabban Sauma devient visiteur général
Mar Yahballah élu patriarche
Les fausses accusations contre Mar Yahballaha au temps du roi Ahmad
Le voyage de Rabban Sauma à travers les terres des Romains au nom du roi Argun et du catholicos Mar Yahballaha
Rabban Sauma à Constantinople
Rabban Sauma en Italie et dans la grande Rome
Le credo de Rabban Sauma requis par les cardinaux
Rabban Sauma visite Rome
Rabban Sauma en voyage vers la France
Rabban Sauma en France
Rabban Sauma chez le roi d'Angleterre
Rabban Sauma revient à Rome
Retour de Rome de Rabban Sauma
Les bonnes actions du roi Argun et sa mort
Le roi Geihatu et Mar Yahballaha
Mort de Rabban Sauma et des rois Geihatu et Baïdu
Persécution de Mar Yahballaha et des chrétiens de Maragha
Le roi Gazan honore Mar Yahballaha
Nouveau saccage de la résidence de Maragha
Emeutes et combats dans la citadelle d'Arbil
Mar Yahballaha prospère et achève le couvent de Maragha
Affection du roi Gazan envers Mar Yahballaha et sa mort
Le roi Ölgeytü et Mar Yahballaha
Le massacre des chrétiens d'Arbil
Mort de Mar Yahballaha


Commentaire

Appendice

Vie de Mar Yahballaha d'après le Livre de la Tour
Memra en l'honneur de Mar Yahballaha
Election de Mar Yahballaha selon Barhébraeus
Le continuateur de Barhébraeus à propos de la mission de Rabban Sauma
Intervention de Mar Yahballaha lors des funérailles de Barhébraeus
Institution de l'église-tente à la cour d'Argun dans les sources arméniennes
Lettre d'Argun à Philippe le Bel
Note diplomatique de Buscarello Ghisolfi
Lettre d'Argun au pape (1290)
L'itinéraire
Questions ouvertes


Bibliographie
Index des noms de personne et de lieu
Cartes
Table des matières

  • Broché: 365 pages
  • Editeur : L'Harmattan (2 septembre 2008)
  • Collection : Peuples et cultures de l'Orient
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2296061478
  • ISBN-13: 978-2296061477

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs