Accéder au contenu principal

Jeux & Jouets au Moyen-Âge en terre d'Islam



Vendredi 15 mars 2013 de 9h30 à 16h30 - amphi Benveniste - Maison de l'Orient et de la Méditerranée - 7 rue Raulin - Lyon 7e :

Journée d'études 
Jeux & Jouets au Moyen Âge en terre d'Islam

Coordination scientifique : Patrice Cressier, Sophie Gilotte (CIHAM) et Marie-Odile Rousset (GREMMO).


Jeux et jouets se prêtent à une approche croisant l’archéologie et l’anthropologie et mettant en évidence des faits difficiles à percevoir par d’autres biais : hiérarchisation sociale et attributs du pouvoir, poids de la norme religieuse et pratiques rituelles résiduelles, intensification des transferts entre le Dâr al-Islâm et l’Europe chrétienne, etc. Seul le jeu d’échecs participe de la mise en scène du pouvoir, la plupart des pratiques suggérées par l’observation archéologique relevant avant tout de la sphère privée, sur laquelle les autres types de sources sont exagérément discrètes.


Programme :

  • 9h30-10h00
    Patrice Cressier, Sophie Gilotte (CIHAM, Lyon), Marie-Odile Rousset (GREMMO, Lyon) :
    « Présentation. L’archéologie des jeux et des jouets en al-Andalus, au Maghreb et au Proche-Orient au Moyen Âge. État de la question »
  • 10h-10h45 
    Floriane Morin
     (MEG, Genève) :
    « Identifier, documenter, exposer : la collection de jeux et de jouets des pays d’Islam au Musée d’ethnographie de Genève »
  • 10h45-11h 30
    Luc Bourgeois (CÉSCM – Univ. Poitiers) :
    « L’adoption du jeu d’échecs en Occident : les premières attestations (fin Xe siècle -1070 »
  • 11h30-12h15
    Saba Farès (Univ. Nancy 2 – GREMMO) :
    « Marelles et ‘awalé : représentations figurées et jeux gravés sur les rochers du Wadi Ramm »
  • 14h30-15h15
    Patrice Cressier et Sophie Gilotte (CNRS, CIHAM, Lyon) :
    « Poupées, miniatures et sifflets d’argile en al-Andalus et au Maghreb : des jouets d’enfants ? »
  • 15h15-15h45
    Marie-Odile Rousset (CNRS, GREMMO, MOM Lyon) :
    « Les poupées médiévales de Tebtynis (Égypte) »
  • 15h45-16h30
    Alexandra Bill (Univ. Paris I Panthéon – Sorbonne) et Raquel Jiménez Pasalodos (Univ. Valladolid) :
    « Les tambours en céramique d’al-Andalus : une pratique musicale ludique ? »

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde