Synode des évêques chaldéens à Erbil, appel de monseigneur Rabban

Devant les tentatives hélas réussies d'épuration religieuse à Mossoul (14 assassinats et 10 000 départs forcés ces dernières semaines) et devant les efforts peu convaincants des autorités pour protéger les chrétiens d'Irak, 12 évêques chaldéens se réunissent demain à Erbil avec le nonce du Vatican, tandis que monseigneur Rabban lance un appel afin de mettre l'Irak, la force occupante et l'ONU devant leurs responsabilités. (J'ignore si le Seyyîd a intialement écrit son texte en français, auquel cas je lui demande pardon de le rebidouiller de la sorte ; mais je suis bien obligée de le retraduire de l'anglais, Asianews n'ayant pas de pages françaises).

"Via l'agence AsiaNews, je voudrais appeler tous les hommes de bonne volonté, ceux qui respectent l'homme, et tous les croyants, à condamner vigoureusement les crimes perpétrés contre les chrétiens en Irak, et particulièrement ceux qui ont été commis à Mossoul ces jours derniers.

J'ai été encouragé à le faire par l'appel que le Saint Père Benoît XVI a lancé hier à l'angélus. Le pape est le seul qui ne nous oublie pas, et ses paroles nous montrent combien nous sommes présents dans son coeur.

Son appel d'hier demandait aussi un engagement plus décisif de la part des "autorités religieuses et civiles" pour rétablir la loi et la coexistence.

Ce qui se passe à Mossoul aujourd'hui est précisément le résultat de l'immobilisme de de l'Etat ainsi que d'une mentalité tordue, fanatique et fondamentaliste.

Cette tragédie - qui rappelle la situation des chrétiens aux premiers siècles - a débuté immédiatement après la chute de Saddam Hussein en 2003. Des milliers de chrétiens et de musulmans kurdes ont été chassés, tués, enlevés, obligés de quitter Mossoul. A présent, il reste moins d'un quart de la population chrétienne de Mossoul.

Les menaces, les représailles, les discriminations, le chantage, la propagande islamiste dans les écoles, les slogans sur les murs ont amené même les musulmans modérés à cesser de défendre leurs frères chrétiens contre l'intolérance. Auparavant, leurs maisons étaient ouvertes aux chrétiens. Maintenant, par crainte du fanatisme et du terrorisme, ils n'osent même plus montrer qu'ils ont des amis ou des connaissances parmi les chrétiens.

Ce qui se passe ces jours-ci est le résultat d'un long silence de la part du Premier Ministre et du gouvernement de Bagdad, qui se sont montrés incapables de stopper la vague de violence contre les chrétiens. Ce qui se passe ces jours-ci est de leur responsabilité, sans oublier la responsabilité des forces américaines et des représentants des Nations Unies. Ce qui se passe à Mossoul se produit devant leurs yeux : les terroristes tuent, mettent des bombes dans les maisons et les églises, chassent les chrétiens, sans que les autorités de Mossoul fassent le moindre effort pour défendre ceux dont la seule faute est d'être des disciples de Jésus Christ.

Devant ce terrible et triste tableau, je renouvelle mon appel au Premier Ministre al-Maliki, qui a dit : "Al Qaïda est responsable de tout cela." Au contraire, c'est à lui, comme aux autorités, qu'il incombe de rétablir la paix, sans se soustraire à leurs responsabilités envers les chrétiens. La constitution doit reconnaître et garantir les droits de tous, y compris des chrétiens. Jusqu'à présent, le seul refuge sûr pour les chrétiens d'Irak est la Région du Kurdistan.

Mon appel s'adresse aussi au monde musulman, qu'il dénonce ce qui se passe à Mossoul, et ainsi l'amour et le respect de l'autre rendront tous les hommes plus heureux, en les faisant vivre dans la paix."

Sources : asianews.

(Question : vais-je me faire bloquer en Irak, en plus ?)

Commentaires

  1. Anonyme4:12 PM

    "Question : vais-je me faire bloquer en Irak, en plus ?"

    Ce serait le vrai grand chelem!

    En Irak,je ne sais pas,mais ne compte pas sur le Kurdistan pour gonfler ton palmarès de trophées,ne serait-ce que parce qu'il y a Rabban!

    Cette campagne d'assassinats et de terreur qui a frappé les chrétiens de Mossoul est évidemment inacceptable et le gouvernement iraquien porte une grosse part de responsabilité pour ne pas avoir agi efficacement contre les auteurs de ces lâchetés,quels qu'ils soient.

    Et à propos de ces lâches,qui étaient-ils au juste et quels étaient les motifs de leurs actes?Il y a tellement d'informations contradictoires sur les auteurs de ce déchaînement de violence contre les chrétiens de Mossoul.Une certaine presse accuse des groupes kurdes d'être responsables de cette brutalité,des assassinats et de l'expulsion des chrétiens de cette ville pour assurer leur suprématie.
    Même Osama Al-Najifi,un député iraquien (de je ne sais quel parti)aurait publiquement accusé les Kurdes de chercher à persécuter les autres minorités pour mettre la main sur la région.

    Quel crédit accordes-tu à ces accusations?

    Dilo

    RépondreSupprimer
  2. "En Irak,je ne sais pas,mais ne compte pas sur le Kurdistan pour gonfler ton palmarès de trophées,ne serait-ce que parce qu'il y a Rabban!"

    Effectivement, que craindre à l'ombre tutélaire de sa crosse ? :))

    "Même Osama Al-Najifi,un député iraquien (de je ne sais quel parti)aurait publiquement accusé les Kurdes de chercher à persécuter les autres minorités pour mettre la main sur la région."

    Intox d'anciens baathistes ou de nationalistes un peu aigris mais aussi - et le relais de ce genre d'idioties est assuré via des sites comme AINA.org - par des éléments du Parti démocratique assyrien (Zawaa), dont le leader Yonadam Kanna semble avoir une dent contre les Kurdes plus que les Arabes, peut-être parce que le ministre Sarkis Aghjan lui fait de l'ombre. En tout cas, le torchon brûle entre l'ADM et le nouveau "Conseil des Assyriens, Chaldéens, Syriaques". Il faut dire que l'ADM du coup n'est plus "le parti incontournable" des chrétiens, lesquels au Kurdistan étaient d'ailleurs souvent membres du PDK.

    Il y a aussi un "léger" fossé historique et politique entre les autorités ecclésiastiques du sud et les chrétiens kurdistani.... ces derniers n'ayant pas joué la carte de l'arabisation pour avoir la paix.

    L'enjeu est l'avenir de Ninawah, comme région autonome chrétienne. Soit. Mais non viable par elle-même, sans un protectorat. Or l'ADM ne veut pas entendre parler de la tutelle du KRG et préfère rester sous tutelle directe de Bagdad, cad de Mossoul. Mais devant l'inertie ou la complicité des autorités, cette position est de plus en plus intenable.

    Seule parade : accuser les Kurdes d'un nettoyage de population (qui les concerne pourtant de même façon)à Mossoul. Mais le KRG ne veut pas de Mossoul, ils sont pas fous ! Il réclame Sheikhan, Sindjar, Khanaqin (pour Kirkouk c'est compromis) quant à mourir pour Ninive, euh... Si les chrétiens le veulent oui, sinon qu'ils se débrouillent avec Bagdad.

    En attendant les réfugiés affluent à Ninive, Qaraqosh et toute l'église chaldéenne va bientôt se retrouver là-bas, hormis le patriarcat. De plus, les milices chrétiennes qui défendent les villages des attaques islamistes là bas sont financées par le KRG (via les élgises locales); que l'ADM le veuille ou non, les Kurdes ont les chrétiens sur les bras :)

    Pour résumer, Ninive n'est que le terrain d'influences rivales entre plusieurs leaders assyriens et chaldéens ; quant aux musulmans d'Irak, ils sont prêts à laisser crever les chrétiens plutôt que de laisser agrandir d'un pouce de terrain l'influence du KRG. Peut-être aussi que tout le monde n'a pas apprécié la façon assez efficace qu'ont eu les Peshmergas de nettoyer ou de désamorcer certains bastions islamistes. On a vu ça cet été à Khanbaqin.

    J'avais lu aussi, diffusée par AINA, une intox encore plus drôle : un soi-disant mémoire anonyme d'un Kurde de Mossoul (mais écrivant en arabe) qui dénonce toutes les "exactions kurdes" et notamment un plan de Barzani et de Talabani pour nettoyer toute la région des chrétiens et y faire revenir... les juifs ! (C'est bien connu que de Tel Aviv, on n'a qu'une envie, c'est de revenir coloniser Mossoul...).

    Bref tout ça mériterait une analyse de deux pages mais t'as qu'à suivre les Bulletins d'infos de l'IKP, depuis janvier c'est moi qui les rédige :))

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme11:43 PM

    "J'avais lu aussi, diffusée par AINA, une intox encore plus drôle : un soi-disant mémoire anonyme d'un Kurde de Mossoul (mais écrivant en arabe) qui dénonce toutes les "exactions kurdes" et notamment un plan de Barzani et de Talabani pour nettoyer toute la région des chrétiens et y faire revenir... les juifs!"

    J'en lues des bonnes chez certains Assyriens se réclamant de l'ADM,"défenseurs" auto-proclamés des Asssyro-chaldéens dans toute la région,mais là je dois avouer qu'ils excellent dans le comique!Il ne manquait plus qu'eux pour accréditer la thèse du complot kurdo-sioniste.

    Merci en tout cas pour toutes ces infos.

    Dilo

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs