Pendez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens !

Le 6 janvier, à 4 heures du matin, Fasih Yasamani, âgé de 28 ans, a été exécuté par pendaison. Les autorités iraniennes ont refusé de rendre le corps à la famille, en indiquant qu'elles se chargeaient des funérailles et que l'emplacement de la tombe leur serait signifié dans 6 mois.

Fasih Yasamani, accusé d'être membre du PJAK (la branche iranienne du PKK) avait été reconnu coupable d'"inimitié envers Dieu" (mohareb) crime qui fait encourir la peine capitale, par la première chambre du tribunal révolutionnaire de Khoy (province d'Azerbaïdjan occ.). Il avait été arrêté en 2007 avec son père, Hossein Yasamani, âgé de 65 ans, qui, lui, a été condamné à 2 ans de prison.

Faish Yasamani avait indiqué à son avocat que tous ses aveux lui avaient été extorqués sous la torture.

Le 11 novembre dernier, Ehsan Fatahiyan avait été assassiné de même façon mais avait eu le temps, dans une lettre, de dénoncer la torture et les méthodes illégales de la justice.

Actuellement, 17 autres prisonniers politiques kurdes attendent leur exécution :


1. Zeynab Jalaliyan
2. Habibollah Latifi
3. Shirkoh Moarefi
4. Farhad Vakili
5. Farzad Kamangar
6. Ali Heydariyan
7. Hossein Khazari
8. Rashid Akhkandi
9. Mohammad Amin Agushi
10. Ahmad Pouladkhani
11. Saeed Sami Hosseini
12. Saeed Jamel Mohammadi
13. Rostam Arkiya
14. Mostafa Salimi
15. Anwar Rostami
16. Hassan Talai
17. Iraj Mohammadi

Par ailleurs la nouvelle est tombée aujourd'hui : une étudiante de 21 ans, Zarah Jaffari a été pendue aujourd'hui dans la ville d'Urmiah, kurde ou non, je ne sais.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs