Cette semaine coup de projo sur : Mihemmed Arif Cizirî





Mihemed Arif Ciziri (ou Cizrawi) est né en 1912 dans la ville de Cizîrê Botan, où il passa son enfance. En 1925, après l'échec de la révolution de Sheikh Saïd il fut emprisonné, jusqu'en 1928, date à laquelle il fut libéré par amnestie. Il partit alors pour Zakho et puis Duhok. Là-bas, tout en exerçant les fonctions de circonciseur il commença à se produire en public. Puis il ouvrit un restaurant, mais sans cesser de chanter. C'est en 1949 qu'il put enregistrer à Bagdad une centaine de chansons, destiné au programme kurde de la radio irakienne.

Radio Bagdad et ses émissions kurdes jouait un rôle aussi important que Radio-Erivan à la même époque, alors que chanter sur les ondes turques ou syriennes était impensable. A Bagdad, il fut en contact et se lia d'amitié avec d'autres grands noms de la chanson kurde, Almas Xan, Hesen Zirek, Tahir Tewfiq, Nesrin Shêrwan, Meryem Xan et Eli Merdan. Accédant par Radio-Bagdad à une diffusion dans tout le Kurdistan, il put enfin se faire connaître de tous ses compatriotes et acquit une grande célébrité.
Mihemed Arif Cizirî affectionnait le répertoire traditionnel kurde, se rattachant à la grande veine des dengbêj de Cizirê-Botan, la ville des premiers grands poètes et chanteurs kurdes. Il est mort en 1986.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs