Accéder au contenu principal

Treize ans dans les prisons syriennes

Dimanche 21 avril à 11h,   dans le cadre du Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient, "Brunch littéraire" à la librairie Folies d'encre (14 Place du Caquet, 93200 Saint Denis, métro Saint Denis Basilique).

Rencontre animée par Sadia Saïghi en présence d'Aram Karabet, auteur de : Treize ans dans les prisons syriennes. Voyage vers l'inconnue aux éditions Actes sud et de la traductrice Nathalie Bontemps. Lecture d'extraits par la comédienne Laure-Marie Legay.


"Citoyen syrien d'origine arménienne, Aram militait dans les rangs d'une organisation communiste clandestine quand il fut arrêté, en 1987, par les services de renseignements. Il avait à l'époque vingt-neuf ans et travaillait comme aide-ingénieur dans la ville de Hassakeh, dans la Djézireh, au nord-est du pays. Après sept longues années passées dans la prison de Adra, à proximité de Damas, il fut enfin jugé par la Cour de sûreté de l'État et condamné à treize ans de détention, suivis de treize autres de déchéance de ses droits civils. Son attitude digne devant le tribunal et son refus de renier ses convictions politiques, malgré d'affreuses tortures physiques et morales, lui vaudront d'être transféré, un an plus tard, vers la terrible prison militaire de Palmyre, véritable camp de concentration où périrent au cours des années 1980 et 1990 des milliers de détenus politiques. Sur la nature du régime instauré par Hafez al-Assad et dévolu à son fils, ce récit publié en arabe en 2009 sous le titre Voyage vers l'inconnu nous informe bien plus qu'une savante étude de science politique. 
Né à Hassakeh (Syrie) en 1958, dans une famille de réfugiés arméniens, Aram Karabet réside actuellement en Suède."


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde