Men on the bridge (Köprüdekiler)


Sort en France le 3 avril, Men on the bridge ou Köprüdekiler, d'Aslı Özge.


Fikret (17 ans), avec sa coiffure et sa boucle d’oreille, a quelque chose d’un Don Juan. Il vend des roses à la sauvette dans les bouchons sur le pont qui enjambe le Bosphore et relie l'Asie et l'Europe. Parallèlement, il s’efforce de trouver un emploi fixe dans le vieux centre d’Istanbul. UMUT (28 ans), quant à lui, traverse tous les jours le pont avec son taxi collectif. Il est à la recherche d'un appartement à louer plus confortable pour faire plaisir à sa femme dont les désirs excèdent ses revenus. L’agent de police Murat (24 ans), qui règle la circulation sur ce même pont, se sent seul parmi les longues files de voitures. Le soir, chez lui, il surfe sur Internet à la recherche d’une femme. Fikret, Umut et Murat se côtoient sans se connaître tous les jours à l’heure de pointe, comme des millions d’autres Istanbuliotes, et luttent pour parvenir à accomplir leurs aspirations dans cette métropole. L’histoire est basée sur la vie des personnages qui jouent leurs propres rôles, sur les lieux d’origine.
Men on the Bridge a été primé dans de nombreux festivals ; il a notamment reçu le Prix du meilleur film au Festival d'Istanbul, au London Turkish Festival et au Festival du film d'Ankara en 2009.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs