Cette semaine coup de projo sur : Ghazal





J'adore - mais vraiment j'adore - l'ustadh Shujaat Hussein Khan. Mais à part ça, il y a peu de raisons de parler de lui sur un site kurdistanî. Sauf que... sous le nom de l'ensemble Ghazal, il s'est produit en public et a enregistré plusieurs CD avec le joueur de kemençe Kayhan Kalhur comme je l'avais déjà mentionné. Ces improvisations sont de pures merveilles. Toutes les musiques ne sont pas à fourrer ensemble dans une approximative macédoine, mais entre les musiques iranienne et indienne, il y a un accord subtil, une affinité, juste ce qu'il faut d'éloignement pour que l'on sente toute la différence de monde, et en même temps un secret cousinage. La passion vibrante, parfois poignante du kemençe et la sérénité très lumineuse du sétar de l'ustadh Shujaat se rejoignent dans un clair-obscur envoutant. Viennent s'y ajouter parfois le tabla de Swapan Chaudhuri dont la célérité nerveuse contribue à emballer toute la scène, et bien sûr la voix de Shujaat Khan, vrai chanteur de charme... En dernier et en prime, tiré d'un autre album, un poème du sufi Hazrat Amir Khausrau.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs