Notre amie la Syrie

J'adore la "vague d'indignation spontanée" qui en Syrie a fait se rassembler des centaines de musulmans indignés, qui ont pu incendier les locaux de l'ambassade danoise et norvégienne, sans que la police intervienne... Quand on pense à la répression féroce de tout rassemblement non agréé par le régime, par exemple, l'accueil fait aux manifestations du parti kurde Yekitî quand ils osent faire des sit-in pacifiques à Damas... et quand on pense aussi à la façon dont feu Hafez el Assad a noyé dans le sang la révolte des Frères musulmans en 1982, fusillant par milliers et détruisant des quartiers entiers de Hama... Difficile de croire à la spontanéité de ces émeutes. Les islamistes en Syrie n'ont le droit de bouger que lorsque ça arrange le pouvoir. Ou bien quand, commandés par (murmure-t-on en Syrie) les Saoudiens, ils peuvent enlever et tuer sous la torture un sheikh kurde naqshanbi qui avait le tort d'être tolérant, humaniste, et démocrate... et de le dire trop haut.

L'ambassade de France, par contre, n'a pas été incendiée. Les manifestants se sont fait disperser à coups de canon à eau, preuve que la police, quand elle veut, sait discerner les "petits pays dont on n'a rien à faire" avec les "pays amis qui nous soutiennent contre les méchants US"... Petite semonce de principe pour la France donc, vite réprimée, "vague d'indignation" pour les Scandinaves. ça sert, la "Politique arabe de la France."




'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.'
Albert Rosenfield.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs