Accéder au contenu principal

Lieux saints et pèlerinages d'Orient


Dimanche 18 décembre à 8 h 05 sur France Culture : Pierre Maraval pour Lieux saints et pèlerinages d'Orient. Histoire et géographie, des origines à la conquête arabe (Cerf). Orthodoxie, Alexis Chryssostalis.



Présentation de l'éditeur
Pierre Maraval réalise dans ce livre la synthèse de plusieurs histoires : celle des lieux saints (leur genèse et leur développement) ; celle des pèlerins (leur motivations, leurs itinéraires, leur condition) ; celle des pèlerinages (leur origine et leur signification spirituelle). Les trois premiers siècles chrétiens s’intéressèrent peu aux lieux saints ; le IVe siècle les redécouvre et les met en valeur. L’intérêt ira croissant. La conquête arabe modifiera les conditions de cette passion. Une « géographie sacrée » se dessine par les itinéraires et les haltes ; routes de voyageurs et de migrations, de marchands et de mendiants, d’échanges et d’errances. Les circuits se modèlent progressivement sur ceux de l’empire. Les pèlerins y sont pris en charge, instruits et dirigés vers les sanctuaires à histoires, reliques et miracles. Liturgies et architectures spéciales accueillent la curiosité et la piété. L’inventaire et l’invention des lieux de théophanies bibliques répondent à la quête et à la fascination des ipsissima loca. Le culte des reliques ouvre l’accès à la présence des saints, en une culture du voir et du toucher. Le salut de l’âme est négocié, thésaurisé ou distribué en aumône. Graffitis et ex-voto attestent aujourd’hui des voeux individuels et collectifs. Un dictionnaire ou répertoire systématique décrit chacun des lieux saints et en donne tous les éléments connus dans les textes. Commençant par le Proche-Orient, cet ouvrage présente quelque cinq cents lieux saints comme un guide, en suivant les itinéraires anciens. 
Préface de Gilbert Dagron. 
Biographie de l'auteur : Pierre Maraval est historien des religions, spécialiste du christianisme ancien et de l'Antiquité tardive. 
Poche: 443 pages Editeur : CNRS (17 novembre 2011) Collection : Biblis Langue : Français ISBN-10: 2271072786 ISBN-13: 978-2271072788

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde