Après l'ours Muhammad, les bananes de la colère

Récemment, le Soudan a défrayé les chroniques après avoir arrêté (et finalement "grâcié") une institutrice anglaise dont les élèves avaient choisi d'appeler Muhammad un ours en peluche. Mais dans les classes primaires turques aussi on s'amuse, puisque les élèves d'une école de Kozluk, village de Yanikaya, province de Batman, ont été renvoyés trois jours, pour avoir dessiné un paysage aux couleurs subsersives et séparatistes, qui témoigne d'un mauvais esprit. Non mais c'est vrai, entre SEPT couleurs, pourquoi diable ces enfants de Kurdes ont été choisir spécialement le rouge, le jaune et le vert pour peindre l'arc-en-ciel ? Et ce pommier aux pommes ROUGES, ces bananes JAUNES et ces poires VERTES, ils ne les ont pas mis là exprès pour saper la République peut-être ? Quant au sol pavé de carreaux rouges, verts, jaunes, il est assez parlant par lui-même... Milliyet reproduit (en petit hélas) ce morceau d'art subversif. La prochaine fois, espérons que les gamins auront compris : les montagnes kurdes, l'arc-en-ciel, les pommes, les poires et les bananes, c'est rouge et blanc, un point c'est tout. Ne Mutlu Türküm Diyene.


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.'
Albert Rosenfield.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs