La hiérarchie cosmique selon les Ahl-e Haqq

0. Comme le non-est de Plotin, il y a au sommet de tout une divinité inconnaissable ;

1. mais qui offre à la création une "face connaissable dont parlent les religions révélées. On l'appelle Xâwandegar, Yâr, et sous sa forme théophanique, Shâh ou Padeshâh." Il s'est manifesté (en âme et en essence) par le miroir d'Ali, Shah Xoshin, Bâbâ Nâ'us, Hajî Bektash, Soltân, etc.).

2. Les Sept archanges (Heftan) :

I. Gabriel/Jebrâ'il, soit Pîr Benyamîn, soit l'Esprit-Saint, le 'aq al awwal, le Premier Créé des philosophes : "En tant que gardien du Pacte entre Dieu et les Sept, il est généralement envoyé pour fonder une religion ou une doctrine. (Ainsi il dicte le Coran à Mohammad). Il est le Pîr, l'Ancien, le maître de l'initiation des A.H (sar sepordan) et c'est par lui que l'on accède au Roi. Sa couleur est le blanc."

Avatars : Seth, Noé, Salih, Abraham, (Jacob ou Joseph), Rostam du Zaboulistan, Jésus, Salman le Perse (le scribe de Mohammad et d'Ali), l'Imam Ja'far, Kâkâ Redâ (un sain A.H), Hafez, Farid od-Dîn 'Attar, Platon selon certains.

Attribut : inspiration, création.

Doit revenir en Mahdî (Jésus, Zoroastre, Bouddha, etc.).

II. Raphaël/Dawû/Khidr est le dalil (guide) qui mène au Pîr. Il protège et secourt les voyageurs (rêbar). Sa couleur est le bleu (shîn cad bleu-vert, couleur de la végétation pour les Kurdes, ce qui est important pour son identification au Verdoyant Khidr). A pour emblème une baguette d'or. C'est aussi le patron de tous ceux qui travaillent le métal, le maître des ashiq et de la musique.

S'est manifesté par Loth, David, Aaron, Hud, Salih, Key Khosrow, Saint Pierre, l'imam Ali Reza, Shams od Dîn de Tabrîz, Seyed Heydar Brâkâ (A.H), Alexandre, Qanbar le serviteur africain d'Ali.

III. Michaël/Mika'îl, Pîr Musî.

Vizir, secrétaire (consigne la Tablette et le Calame de l'univers). Couleur : jaune.

S'est manifesté en Aristote, l'imam Mûsa Kazem, Ferdowsî.

IV. Azraël/Azr'â'il, Mostafa Dawûdan.

L'Ange de la mort et du courroux. Couleur : noir.

Aurait été 'Abbas, le frère de l'imam Hoseyn.

V. Hur ol 'eyn, Pîr Razbâr, l'Ange-femme. Couleur : violet.

Protège femmes et enfants.

A été l'épouse du pharaon qui recueillit Moïse, la reine de Saba Bilqis, Zeynab, la soeur de l'Imam Hoseyn, Narges la mère du XII° Imam, la simorgh qui recueillit Zal, elle intervint aussi dans l'accouchement de Rostem ; fut Marie mère d'Ali, Fâtima mère de 'Alî, Xatûn-e Dayrak mère de Soltan Sohak.

VI. Shanta'il, Aqiq, Roçyar, Hushyar, Shâh Ibrahim chez les Kurdes. Son attribut est la royauté, l'apparent (zâher), le pouvoir temporel. Couleur : poupre.

S'est manifesté dans Isaac, Salomon, l'imam Hassan, Ahmad-e Jamî, Shah Ne'matollah Kermanpi, Saint Jacques, Daniel; Daniyar de Samarcande, Teymour Sanî chez les A.H.

VII. Yaqiq, Esmâ'îl, Shah Yadegar, est l'aspect ésotérique, le bâtin, par rapport au zâher du précédent.

a mission est l'éveil salvateur. C'est aussi un martyr professionnel. Couleur : vert.

Il a été Abel, Joseph, Esmâ'îl, Jamshîd, Siavosh, Iradj; il habita en esprit Jean-Baptiste et Jésus le temps qu'ils se fassent martyriser ; Saint Georges, l'imam Huseyn, Bâbâ Tâher, Yadegar (A.H) ; il vint habiter Seyyed Brâkâ quand il se fit assassiner.

Sous les Anges, on retrouve la hiérarchie commune avec les soufis des Sept et des Quarante Permutables.

Parmi les Sept (ceux que les soufis appellent parfois Afrad), il y eut Adam, Mohammad, Jalal al-Dîn Rûmî, le frère de Soltan Sohak Seyyed Mohammad, des apôtres, Fâtima fille de Mohammad et épouse d'Ali.


Les Quarante :

Jean During pense que les Kurdes A.H les ont empruntés aux cultures turciques en raison de l'importance qu'ils ont chez les Alévis, les Baxhsis, les chamanes, mais dans le soufisme, ils sont aussi omniprésents. Ibn Arabî en a longuement parlé, Ruzbehân de même (qui a été désigné comme l'un d'eux au cours d'une vision). Pour les A.H ils ont un côté "non humain", et ils les appellent les 40 djinns, ce qui n'est évidemment pas le cas dans le soufisme, où les 40 sont des saints mortels, même si possédant de grands pouvoirs (ubiquité, faculté de faire apparaître des objets, enfin tout ce que font leurs alter ego gurus ou yogî). Dans le Dowre-ye Tcheltan, on cite ceu du temps de Soltan Sohak dont "seulement six ou sept sont usuels, tous les autres étant bizarres et d'origine impossible à identifier comme 'Atî, Lâme, Sunâ, Qitul, Yunhan, Vishum... Chacun se présente en disant qui il fut et d'où il vient : de Tabâs, de Bolghâr, Damas, Ardebil, Tcherkessie et même de France (sic !), ainsi que d'autres lieux non repérables ou symboliques."

Je me demande, moi, si la "bizarrerie" des noms n'est pas là justement pour indiquer le fait qu'ils seraient issus et actifs de partout, ce qui en ferait une assemblée pluriconfessionnelle. Quant à la "France", c'est peut-être tout bonnement le pays des Francs (Farandj), terme venant des Croisades pour désigner les Latins.

Réflexion intéressante. Ibn Arabî appelait les Sept Afrad des "Cavaliers". Or une chamane kirghize interrogée au sujet des Quarante "répondit sans hésitation : "je les ai vus, ils sont des guerriers à cheval". "

Jean During : "Notes sur l'angélologie Ahl-e Haqq".

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs