Arat Dink aurait fui la Turquie (finalement non)

Selon l'agence ESNA (Eastern Star News Agency), Arat Dink, le fils du journaliste assassiné Hrant Dink, condamné le 12 octobre dernier, avec Serkis Seropyan, le rédacteur du journal Agos, à un an de prison conditionnelle pour insulte à la nation turque, en fameux du tristement fameux article 301, qui avait aussi condamné Hrant Dink avant que le "héros national" Ogun Savas ne se charge lui-même de l'exécution, Arat Dink, donc, menacé en Turquie et sans doute peu confiant envers la protection que l'Etat turc peut lui offrir contre ses futurs assassins, aurait décidé de se réfugier en Belgique.

Par ailleurs deux des policiers de Trabzon, parmi les six soupçonnés d'avoir été informés des intention d'Ogun Savas et d'avoir laissé faire, ont été mis en examen et seront finalement jugés en février prochain : Il s'agit de Veysel Sahin et d'un autre officier, resté pour le moment inconnu. (source Reporter sans Frontière).

Rectification : Contrairement à ce qui a été annoncé ça et là, Arat Dink reste en Turquie et à la tête d'Agos, ce qui est une bonne nouvelle, l'exil n'est jamais à souhaiter à quelqu'un.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs