Accéder au contenu principal

Parution : L'Irak en perspective


"Peut-on parler de l’Irak avec la distance critique consistant à taire sa colère de citoyen par rapport à l’horreur d’aujourd’hui et celle d’hier ? Celle d’aujourd’hui, alors qu’à un embargo de plus de dix ans et à une occupation aussi arrogante qu’imprudente fait désormais suite une violence multiforme détruisant la société irakienne dans ses fondements mêmes ? Et celle d’hier, car comment ne pas se souvenir que le régime renversé a laissé derrière lui un pays dévasté par les deux premières guerres du Golfe, ainsi qu’entre 500 000 et 800 000 victimes ? Pour réaliser ce numéro, nous avons fait le pari d’aller au-delà de cette histoire immédiate si douloureuse, pour tenter une mise en perspective susceptible d’éclairer les drames d’aujourd’hui par un retour sur divers aspects de l’histoire récente ou plus ancienne. Nous avons choisi de solliciter des auteurs d’horizons divers, irakiens et occidentaux, francophones et anglophones, en donnant la parole aussi bien à des universitaires chevronnés qu’à de jeunes chercheurs. Notre objectif était autant de tenter une relecture réflexive de travaux anciens et de questionner la pertinence des approches les plus en vogue, que de proposer des contributions novatrices sur des points peu explorés ou des questions nouvelles, ouvrant des pistes de recherche prometteuses. Des conditions historiques de formation de l’entité irakienne aux relations entre les intellectuels et le pouvoir, des ruses de l’identité et des errances de l’exil à la renaissance problématique d’une société civile, des ressources insoupçonnées du régime baassiste finissant au « chaos créateur » du nouvel ordre américain, le cheminement entre passé et présent, entre travaux anciens et recherches en cours, incite le lecteur à remettre en cause les idées reçues et à porter un regard distancié et critique sur une actualité dont la lecture qu’en offrent les médias reste trop souvent dominée par une grille d’analyse fortement teintée d’essentialisme."

Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée



L'Irak en perspective

Avant-propos

Hamit Bozarslan
Introduction

Ambiguités et paradoxes de l'héritage monarchique

Peter Sluglett
Une mission sacrée pour qui ? Quelques réflexions sur l’intégration nationale et le mandat britannique en Irak / Whose Sacred Trust? Some Thoughts on ‘National Integration’ and the British Mandate in Iraq
Le déclin de l’intelligentsia de gauche en Irak/On the Decline of the Leftist Intelligentsia in Iraq

Sami Zubaida
Al-Jawâhîrî : between patronage and revolution

Identités, exils et retours

Boris James
Le « territoire tribal des Kurdes » et l’aire iraquienne xe-xiiie siècles) : Esquisse des recompositions spatiales

Hala Fattah
Les autres Irakiens : émigrés et exilés d’avant 2003 en Jordanie et leurs récits d’appartenance (Une recherche en cours)

Nadje Al-Ali
Iraqi Women in Diasporic Spaces: Political Mobilization, Gender & Citizenship

1990-2003 : entre terreur et chaos, un pays déchiré

Peter Harling
Saddam Hussein et la débâcle triomphante Les ressources insoupçonnées de Umm al-Ma‘ârik

Fanny Lafourcade
Retour sur l'échec de la « Reconstruction », la question de la « société civile » irakienne

Question d'actualité

Hazem Saghieh
The Life and Death of De-Baathification

Etude libre

Abu-Sada Caroline
ONG et Autorité Palestinienne : la « bonne gouvernance » dans un contexte de lutte nationale

Lectures

Fabienne Le Houérou
Anteby-Yemini Lisa, Les Juifs éthiopiens en Israël, les paradoxes du paradis, Paris, CNRS Editions, 2004, 532 p.

Catherine Mayeur-Jaouen
Avon Dominique, Les Frères prêcheurs en Orient. Les dominicains du Caire (années 1910-années 1960), Cerf-Histoire, 2005, 1029 pages dont 954 p. de texte.

Fanny Colonna
Benhlal Mohamed, Le collège d’Azrou ; La formation d’une élite berbère civile et militaire au Maroc, Karthala- iremam, 2005, 413 p.

Karine Tourné
Benkirane Réda, Le désarroi identitaire, Jeunesse, islamité et arabité contemporaines, Paris : Cerf, Collection « L’histoire à vif », 2005, 334p.

Pierre Vermeren
Bennani-Chraïbi Mounia, Catusse Myriam, Santucci Jean-Claude, Scènes et coulisses de l’élection au Maroc. Les législatives 2002, IREMAM-Karthala, Paris-Aix, 2004, 318 p.

Gaëlle Gillot
Boissière Thierry, Le jardinier et le citadin. Ethnologie d’un espace agricole urbain dans la vallée de l’Oronte en Syrie, Damas, IFPO-GREMMO, 2005, 453 p.

Anne Marie Moulin
Chiffoleau Sylvia (dir.), Politique de santé sous influence, Editions du CNRS, Paris 2005.

Elisabeth Longuenesse
Dakhlia Jocelyne, Islamicités, Paris, PUF (Coll. Sociologie d’aujourd’hui), 2005, 161 p.

Brigitte Marino
Establet Colette et Pascual Jean-Paul, Des tissus et des hommes. Damas vers 1700, Damas, Institut Français du Proche-Orient, 2005, 358 p.

Élisabeth Picard
Études Rurales 173-174, janvier juin 2005, Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, « Palestine. Territoires et territorialité. Fragmentation et enfermement. Contraintes et solidarités. Espace public. Occupation », 294 p.

Larbi Chouikha
Guaaybess Tourya, Télévisions arabes sur orbite. Un système médiatique en mutation (1960-2004), CNRS Éditions, Paris, 2005, 264 p.

Marceau Gast
Hincker Catherine, Le style touareg ou la fonction sociale des techniques. Paris Méditerranée/IREMAM, Paris, 2005, 186 p.

Karima Direche-Slimani
Insaniyat, L’Algérie avant et après 1954. Approches historiographiques et représentations, Revue Algérienne d’Anthropologie et de Sciences Sociales n°25-26, juillet décembre 2004.

Gérard Groc
Laruelle Marlène, Peyrouse Sébastien, Asie centrale, la dérive autoritaire, cinq républiques entre héritage soviétique, dictature et islam, Paris, Ed. Autrement, 2006, 137 p.

Nadine Méouchy
Moreau Odile et El Moudden Abderrahmane (dir.), Réformes par le haut, réforme par le bas : la modernisation de l’armée aux xixe et xxe siècles, Quaterni di Oriente Moderno, XXIII, n.s., 5-2004, 279 p.

Brigitte Marino
Mortensen Peder (ed.), Bayt al-‘Aqqad. The History and Restoration of a House in Old Damascus, Proceedings of the Danish Institute in Damascus, IV, Aarhus University Press, Aarhus, 2005, 440 p.

Gilles de Rapper
Tozaj Neshat, Ils n’étaient pas frères et pourtant… Albanie 1943-1944, Paris, Société des Écrivains, 2004, 238 p.

Jean-Pierre dahdah
Poèmes palestiniens d’hier et d’aujourd’hui, numéro double 98-99, revue Études Arabes, Pontificio Instituto di Studi Arabi e d’Islamistica (P.I.S.A.I.), Rome, 1994.

Élizabeth Picard
Ünsaldi Levent, Le militaire et la politique en Turquie, Paris, l’Harmattan, 2005, 354 p.

Laurent Bonnefoy et Pascal Ménoret
Rigoulet-Roze David, Géopolitique de l’Arabie Saoudite, Paris, Armand Colin, 2005, 312 p.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs

Le Kurdistan est une mixture unique de différents groupes ethniques et cultures : Kurdes musulmans, Kurdes yézidis, Turkmènes musulmans, Arméniens, Assyro-Chaldéens chrétiens de langue araméenne, et Juifs de langue araméenne. La cuisine traditionnelle chrétienne n'est pas substantiellement différente de celle des Kurdes. Ainsi, les animaux sont égorgés selon le rite islamique. Les chrétiens, cependant, mange de la viande de porc, soit importée soit venant de sangliers chassés dans les montagnes. De plus, les chrétiens réclament comme les sucreries traditionnelles kulîçe, servis à Noël et dans des occasions importantes, mais communes dans toute la région.
Muhammad n'a pas posé d'objection à ce que musulmans, juifs et chrétiens mangent ensemble. Il en résulte qu'un musulman pratiquant peut acheter sa nourriture dans une boutique tenue par un juif ou un chrétien. Si un nom divin autre que celui d'Allah a été prononcé pendant que l'animal a été abattu, les musulma…