Coup de projo sur : Hassan Zirak


Hesen Zîrek (Hassan Zirak en transcription occidentale) est né en 1921 dans le petit village de Hermêle , dans la région de Bukan au Kurdistan d'Iran et commence très tôt à chanter, comme la plupart de ces grands chanteurs, Nazerî, Shêxo qui démarrent localement, presque familialement sur la scène. En 1953, il doit fuir au Kurdistan d'Irak. Il a d'ailleurs eu une vie mouvementée, a connu plusieurs fois la prison et la torture. A Baghdad, il a enregistré beaucoup de chansons pour le programme kurde de la radio irakienne. Il retourne en Iran en 1957, et collabore à la radio de Kermanshan, une des capitales de la chanson kurde iranienne. C'était un des chanteurs les plus populaires du Kurdistan. Ses thèmes sont souvent l'amour libre, les femmes, sur un mode frondeur, humoristique, presque une parodie des madjnûn orientaux, et une réclamation insistante du droit au flirt sans se laisser embêter par les mullahs et les barbons. Il me semble d'ailleurs qu'il avait une réputation de séducteur, malgré son physique assez ingrat. Il est mort le 26 juin 1972 d'un cancer, à 51 ans. Vu la chaleur et la gouaille expressive qui se dégage de son chant, le bonhomme devait être une bête de scène.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs