Coup de projo sur : Shahram Nazerî


Le plus magnifique, le plus talentueux, le sublime, le plus glamour, enfin bon, bref, le Shahsiwar des stranbêj kurdes; Shahram Nazeri, né à Kermanshan vers 1950 et qui depuis l'âge de huit ans interprète les mystiques persans comme Rumî, Hafez, les poètes contemporains comme Sohrab Sepeheri et les chants et poèmes kurdes de sa province natale, comme ici avec cet album Heyrani ou Mystified, accompagné des temburs (luths kurdes) de l'ensemble Shams.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs