Accéder au contenu principal

La philosophie islamique

Dimanche 12 février à 7 h 05 sur France Culture : La philosophie islamique, avec Christian Jambet. Les Racines du Ciel, F. Lenoir.


Présentation de l'éditeur
Ce grand livre ne propose pas une nouvelle histoire de la philosophie islamique, qui tenterait d'y retrouver nos deux prédicats occidentaux de la philosophie - un style de pensée discursive soutenue par des concepts - et de l'islam - une religion nourrie de symboles, d'annonces apocalyptiques, de commandements et de conseils spirituels. Christian Jambet dégage - à travers la finalité de l'activité philosophique, les formes qu'elle prend et les actes qu'elle effectue - une méthode de pensée et de connaissance qui guide une pérégrination de l'âme de l'irréel au réel, de l'injuste au juste, du démoniaque à l'angélique, du mort au vivant. Ce voyage, que la philosophie entend conduire sur la voie droite de l'intelligence, n'engage pas le seul bonheur et contentement de soi, mais la liberté, conformation à la condition seigneuriale de Dieu, qui dépouille, au long des étapes, l'homme inférieur et opprimé de sa condition servile. Seule la voie philosophique ouvre les portes d'une distinction majeure, entre monde extérieur et monde intérieur, et, par là, entre religion intérieure et pouvoir civil. L'islam philosophique est ainsi la grande ressource que possède l'idée de liberté en islam.
Biographie de l'auteur
Christian Jambet enseigne la philosophie. Arabisant et iranisant, il s'est consacré à l'étude de la philosophie et de la spiritualité en terre d'islam. Ses recherches portent sur des auteurs sunnites ou shî'ites, de langue arabe et de langue persane.
Table des matières

Avant-propos
Notes de l'auteur

Première partie : Situation de la philosophie islamique

Chapitre I : La philosophie retrouvée

L'harmonie de la sagesse grecque et de la sagesse coranique
L'Âge de la falsafa
La forme de la philosophie dans l'ismaélisme
La forme "illuminative" de la philosophie
L'héritage d'Ibn Arabî
Le savoir absolu
Les quatre motifs principaux de l'activité philosophique

Chapitre II : Philosophie en islam ou philosophie islamique ?

Philosophie des "Arabes" ou philosophie islamique ?
Penser en philosophe ce que dit la révélation
La situation commune au judaïsme et à l'islam
La sagesse prophétique, préalable à la philosophie
L'incidence de la prophétie sur la philosophie
Les deux sens de l'ésotérisme
La forme juridique de la raison
La forme théologique de la raison
La forme philosophique de la raison

Deuxième partie : La sagesse et l'éternité

Chapitre III : La sagesse et l'art de l'existence

Aux frontières de la philosophie systématique
L'imitation des sages
La voie droite de la philosophie
Les vies exemplaires

Chapitre IV : Salut philosophique et salut spirituel

La philosophie systématique
La décision éclairée
"Se rendre semblable à Dieu"
"Connais-toi toi-même"
La destination du savant
Les critiques d'Ibn Arabî

Chapitre V : Sophia perennis

La permanence du vrai
L'image mobile de l'éternité
Le cercle des prophètes et des philosophes
Le recours aux Anciens
Ibn Khaldûn et la fin de l'éternité
Philosopher, c'est transmettre
Croissance ou déclin ?

Troisième partie : Métaphysique de la souveraineté

Introduction. Qu'est-ce que la métaphysique ?

Chapitre VI : L'injonction monothéiste

Le rêve de l'ordre du monde
La neutralisation philosophique

Chapitre VII : Les premières théologies philosophiques

L'Un, l'instauration et la souveraineté
La théologie ismaélienne de l'instauration
La Théologie dite d'Aristote, modèle de la souveraineté
Le gouvernement de l'homme intelligible
Théologie naturelle ou théologie révélée ?
La philosophie, image de Dieu

Chapitre VIII : L'autorité de l'Homme parfait

De la théologie de l'image à la philosophie
L'autorité de l'Homme divin
Se tourner vers le souverain
L'autorité du Prophète et de l'Imâm

Chapitre IX : Le discours de l'être

L'ordre taxinomique
Le modèle avicennien de l'ordre
Le statut de la prophétie
L'ordre et la perfection épistémologique

Chapitre X : La théologie philosophique intégrale

L'ordre intégral de la théologie philosophique
Contemplation et action
Sharî'a et liberté philosophique

Conclusion

Appendices


Glossaire
Bibliographie
Notes
Index



Poche: 472 pages
Editeur : Editions Gallimard (17 mars 2011)
Collection : Folio essais
Langue : Français
ISBN-10: 2070336476
ISBN-13: 978-2070336470

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde