Cette semaine coup de projo sur : Ali Akbar Moradi


Encore un Yarsan (ou Ahlé-Haqq). Cette religion est décidément un fameux vivier de musiciens. Il faut dire qu'ils passent encore plus de temps en semâ que les Qaderî.
Fondée au 14° siècle par Sultan Sohak (mais tous les adeptes diront volontiers qu'ils existaient avant, mais furent seulement réformés et organisés au Moyen-Âge, la religion ahlé-haqq vénèrent Dieu + cinq anges qui se réincarnent plusieurs fois au cours de l'histoire du monde, dont Ali, David, Benyamin, etc, plus quelques-uns de leurs pîrs. Point original, l'un de ces anges est féminin (Fatma est un de ses avatars).
Ali Akbar Moradi est né à Guran, dans la région de Kermanshan en 1957 et c'est un des plus grands joueurs de tanbûr kurde, instrument qu'il pratique depuis l'âge de six ans. A dix ans il est déjà considéré par ses maîtres comme un joueur accompli. Il mène une carrière d'artiste professionnelle depuis 1971. Dans cet enregistrement, il joue les 72 maqams des Yarsans kurdes.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs