Le patrimoine culturel en danger au Kurdistan


Samedi 8 février, à 16 heures, l'Institut kurde de Paris est heureux de vous inviter à une rencontre-débat dédiée à la préservation du patrimoine culturel au Kurdistan mis en danger par les nouveaux développements urbains.

Le Patrimoine culturel en danger au Kurdistan



 Batman : culture, patrimoine, conflits et résistanc

 Jonas Ramuz (EHESS, HEC Paris) 

Dans le cadre du conflit opposant une partie de la population kurde à l’État turc à Batman, interroger la mise en oeuvre des politiques publiques de la culture et du patrimoine permet d’éclairer la réalité de la résistance complexe de la société locale.


Transformations urbaines au cœur de la ville d’Erbil. Un patrimoine sauvegardé, des patrimoines en danger

Nadia Ramchand Motwani (Master 2 en Histoire de l'Art et Archéologie à la Sorbonne-Paris I ; Master 2 Pro Patrimoines, Musées et Multimédia à Poitiers).

À l’aube de la nomination de la citadelle d’Erbil sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la capitale du Kurdistan irakien se transforme progressivement. Le tissu urbain historique de la ville est le premier témoin des prémices de mutation urbaine réversible ou non. Quel constat peut-il être fait sur les aboutissants d’une valorisation d’un bien patrimonial inscrit dans une zone historique, elle-même importante pour la lecture de l’ensemble du patrimoine urbain de la ville ?


Amadiyya : un site exceptionnel à promouvoir et sauvegarder

Sandrine Alexie (diplôme d’Histoire générale de l’Art option Histoire des arts de l’Islam  et diplôme de muséologie à l’École du Louvre ), Institut kurde de Paris.

L’antique ville-citadelle d’Amadiyya fut, au cours des siècles, la capitale kurde du Behdinan, le siège d’un évêché et un centre spirituel juif de premier ordre. 
De ce passé prestigieux, restent d’importants vestiges à préserver et promouvoir, ainsi qu’un terrain de fouilles prometteuses qui en apprendrait beaucoup sur l’histoire du Kurdistan et de ses multiples communautés. L’essor touristique inévitable de la région, due à l’exceptionnelle beauté de son site, devrait être encadré et non découragé, afin que les constructions et les infrastructures nécessaires s’harmonisent avec les traditions architecturales et l’environnement naturel.  Pour cela, une campagne d’information et de sensibilisation auprès des habitants les aideraient à prendre conscience de l’importance de la revalorisation, de la restauration et de la protection de leur patrimoine. 

 Institut kurde de Paris, 106 rue La Fayette, 75010, Paris. Entrée libre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs