Accéder au contenu principal

Colloque : Arts de l'Islam, regards sur les collections du Louvre

Visite de l’empereur moghol Jahângîr à l’ascète Jadrûp
Inde moghole, XVIIe s.
©Musée du Louvre.


"Cette journée propose une série de présentations portant sur plusieurs œuvres majeures du nouveau département. Plus que des conférences académiques ou destinées à des spécialistes, l’idée est de fournir des clés de lectures, pertinentes et accessibles, pour décrypter la complexité de la production artistique en terres d’Islam."

Auditorium du Louvre, sous la grande pyramide.

Programme :

10h 

Réécrire le passé : la réponse Umayyade à l’héritage classique et byzantin, 690-750

par Robert Hillenbrand, professeur honoraire, université d’Edimbourg

10h45 

Le « Suaire de Saint-Josse » : nouvel éclairage sur les textiles samanides du Khurasan

par Jochen Sokoly, Virginia Commonwealth University School of the Arts, Qatar

11h30

De quelques anses et de l’aiguière en cristal du trésor de Saint Denis en particulier

par Avinoam Shalem, université de Munich

12h15 

Une porte de bois iranienne ou irakienne datée de 1126

par Abdullah Ghouchani, Téhéran

15h

Parures de céramique, saints et sûfis: décors lustrés du tombeau de Natanz (Iran)

par Sheila Blair, Boston College

15h45 

Le porche du Qasr Rumi (Le Caire) et la passion pour l'art mamlouk

par Annie-Christine Daskalakis-Mathews, Agence France-Museums, Paris

16h30 

Peintures et dessins de la collection du Châh 'Abbâs Ier

par Ada Adamova, musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg

17h15 

Le prince et l’ermite : la Visite de l’empereur moghol Jahângîr à l’ascète Jadrûp

par Amina Taha Hussein-Okada, musée Guimet, Paris



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde