Accéder au contenu principal

Aide aux réfugiés : envoyez vos dons à l'École internationale de Duhok





(D'après l'article paru hier dans Aachener Zeitung : Aachener Friedenspreisträger braucht Spenden )

Les milices terroristes de l’État islamique se déchaînent avec une violence inimaginable. Des gens sont décapités ou enterrés vivants, et à ce jour, mille femmes et jeunes filles ont été enlevées, mariées de force, vendues en esclaves ou données en butin aux terroristes. 

L’année dernière, Mgr Rabban Al-Qas a reçu le prix de la Paix d’Aix-la-Chapelle, pour avoir fondé une école dans la Région kurde à Duhok, qui dispense un enseignement de qualité aux garçons comme aux filles, indépendamment de leur appartenance religieuse.

Le principe fondateur de cette école, qui est considérée comme un signe d’espoir pour toute la région, est que chacun, quels que soient son sexe, son origine ou sa religion, a droit à l’éducation. Située à 60 km de Mossoul, ville occupée par les combattants de l’État islamique, cette école et sa philosophie sont, dans le pire des scénario, une cible de choix pour cet État islamique.

En conséquence, Mgr Rabban Al-Qas a mis en place des équipes composées d’élèves et de bénévoles pour se porter au secours de 3000 familles réfugiées (environ 15 000 personnes) qu’il a fallu reloger jusque dans les plus petits villages. Dépourvus de tout, abri, vêtements, nourriture, médicaments, ils n’ont pu, dans leur fuite, sauver que leur vie.

Les besoins sont grands et le défi est énorme pour la Région du Kurdistan.  Ils ont besoin de toute urgence d’un soutien financier extérieur. Vous pouvez aider à alléger une souffrance indescriptible. 

Tous vos dons parviendront dans leur intégralité à l’École. Dieter Spoo, agent pastoral de la paroisse catholique d’Aachen s;engage à faire parvenir vos dons dans leur intégralité à l’école de Duhok, via ce compte : 

Bankverbindung Aachener Friedenspreis eV::

Aachener Bank eG

BLZ 390 601 80

Konto-Nr. 128 428 011

IBAN: DE 67390601800128428011

BIC: GENODED1AAC 

Stichwort: Flüchtlingshilfe Irak


Flyer à télécharger, imprimer, etc :

http://www.aachener-friedenspreis.de/uploads/media/FlyerIrak011-neu.pdf

Support the International School of Duhok,
Winner of the 2013 Aachen Peace Prize:

Every hour the situation in Iraq is worsening. As you read this people are dying.

The terrorist militia of the Islamic State runs amok with unspeakable violence. People are being beheaded or buried alive, and to this day, more than a thousand women and girls have been abducted, forcibly married, sold as slaves or given as booty to terrorists.

More than 150,000 Christians, Yezidis and other minorities, fled in panic to the Kurdish Region, most on foot.

Many thousands of Yezidis are still trapped in the mountain of Shingal by the Islamic State terrorists, and are dying of hunger and thirst in temperatures as high as 50c.

Please help the winner of the Aachan Peace Prize to help others.

Bishop Rabban Al Qas, founder of the International School of Duhok, in Kurdistan Region of Iraq, which last year received the Aachen Peace Prize, is organizing the supply of essentials to more than 3,000 displaced families (approximately 15,000 people) in Duhok, who deprived of everything now urgently require: shelter, medicine, food, water, clothing, blankets, mattresses, hygiene items such as soap and shampoo - in their flight they could take practically nothing with them, often escaping with only the clothes they were wearing.

Worst of all - they have lost contact with family members and friends, not knowing if they managed to escape, if they are alive, or if they have been slaughtered or died on the arid mountainside.

Within days, Mgr Rabban has mobilized volunteer helpers, even in the smallest villages; volunteer students from the prize winning International School also joined in to help the refugees. But sadly, their need is far too great and the challenge is huge for the Kurdistan Region.

Many hundreds of thousands of innocent people have lost everything, their homes and belongings have all been destroyed, their wheat fields have been burnt and livestock stolen.

Urgent external financial support is needed. Your help can alleviate untold sufferings and help to save lives.

Please send your donations to: 

Aachener Bank eG 

BLZ 390 601 80 

Konto-Nr. 128 428 011

IBAN: DE67390601800128428011 
BIC: GENODED1AAC
Mots-clefs: Flüchtlingshilfe Irak (Aid to refugees in Iraq) 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde