Accéder au contenu principal

Études kurdes nºXI : La Littérature kurde


Dans ce numéro sont retracés les origines, les développements et les aléas historiques des écritures kurdes savantes, poétiques, romanesques et journalistiques. Dès le XVIe siècle, et sans interruption depuis, il y eut toujours des auteurs au Kurdistan pour faire vivre une littérature qui répondait aux besoins de leurs lecteurs et exprimait les espoirs comme les tristesses du peuple kurde. 
Cette littérature, fragmentée en plusieurs dialectes, plusieurs écritures, très souvent interdite à partir du XXe siècle, frappe par sa constante vitalité, et la volonté jamais défaillante des Kurdes d'élaborer leur propre corpus écrit et de faire vivre leur langue, dans leur pays ou en exil.

Table des matières :

Introduction : 


La littérature kurde, Joyce Blau.

La littérature kurde est plus abondante qu'on ne le croit généralement. Le kurde est la langue véhiculaire de vingt-cinq à trente millions d'hommes et de femmes qui vivent, dans leur majorité, sur un territoire en forme de croissant grand comme la France, au nord du Moyen-Orient …

Études :
Ehmedê Xanî ou Pourquoi j'écris en kurde, Sandrine Alexie.

Ehmedê Xanî, l'auteur du célèbre Mem et Zîn, naquit en 1651, sans doute dans la région de Hekkarî (actuellement au Kurdistan de Turquie). Nous savons peu de choses sur sa vie, sinon qu'il voyagea en Égypte et à Istanbul, et peut-être en Iran, puis revint vivre au Kurdistan, où il enseigna les sciences religieuses…

La littérature religieuse des Kurdes Yarsan, Shahab Valî.

Si les Kurdes sont dans leur majorité des musulmans sunnites, un grand nombre d'entre eux pratique d'autres religions, tels les yézidis ou les yarsans, appelés aussi Kakey ou Ehlî Haqq…

La poésie de Goran, d'Est en Ouest, Amr Taher Ahmed.

En dépit des tentatives méritoires de certains de ses contemporains pour ébranler l'hégémonie de la tradition, c'est au talent d'Ebdullah Goran (1904-1962) que l'on doit le renouvellement de la poésie kurde et son entrée dans la modernité littéraire…

Le réalisme magique dans les romans de l'écrivain kurde Bextiyar Elî, Ahmad Hashimzadeh.

Depuis le début des années 1990, l'auteur kurde Bextiyar Elî est considéré par le lectorat kurde, que ce soit au Kurdistan ou dans la Diaspora, comme l'un des écrivains les plus éminents…
Faits et Documents :


"Il y a quand même de l'espoir", entretien avec Emerîk Serdar, Estelle Amy de La Bretèque.

Emerîk Serdar, auteur kurde né en 1935 dans un petit village kurde d'Arménie, a travaillé sans relâche, tout au long de sa vie, pour la promotion de la culture kurde, en particulier la littérature et la langue. Il a été tour à tour traducteur d'auteurs arméniens en kurde, journaliste pour le journal Rya Taze, réacteur en chef de ce même journal et écrivains de nouvelles…
Nouvelle complète : Le Postier, d'Emerîk Serdar, traduit par Estelle Amy de La Bretèque :

Temo avait perdu son bras au front. C'est chargé de nombreuses blessures qu'il revint au village natal. Il ne restait presque plus d'hommes au village, et les lourds travaux courbaient le dos des femmes et des enfants. Temo, travailleur dans l'âme, peinait à accepter son invalidité. Il essaya bien, comme autrefois, de travailler aux champs, mais sans résultat…

Traduction de deux poèmes par Christine Allison et Estelle Amy de La Bretèque :

Je suis un exilé, de Mrazê Cemal.

Mrazê Cemal (Sîpanî) est né en 1945 dans le village de Rya Taze (anciennement nommé Qundexsaz), région d'Aragaston (Arménie). 

Je viendrai en secret, de Xeylaz Reşîd Mîrzoeva.

Xeylaz Reşîd Mîrzoeva est née en 1964 dans le village de Sipan (anciennement nommé Kurdski Pamb). 
Quelques remarques sur la politique linguistique au Kurdistan d'Irak et ses répercutions sur l'unité culturelle des Kurdes, Geoffrey Haig.

L'autonomie partielle des Kurdes au Kurdistan d'Irak aurait pu, en théorie, être l'occasion du développement et de la diffusion d'une langue et d'une culture kurdes communes et contribuer par là même à l'unité culturelle kurde…

Une version turque ottomane tardive du poème de Xanî, Mem et Zîn, dans la collection de manuscrits de la Bibliothèque I de l"Assemblée islamique consultative (Iran), Mustafa Dehqan.

La collection des manuscrits turcs modernes et médiévaux à la Bibliothèque I de l'Assemblée islamique consultative (Iran) contient nombre de précieux documents sur la littérature et l'histoire musulmane…

Compte-rendus de trois études récentes sur la littérature kurde, Sandrine Alexie.

Oral Literature of Iranian languages (Kurdish, Pashto, Balochi, Ossetic, Persian & Tajic) ; A History of Persian Literature, XVIII ; ed. by Philip G. Kreyenbroek & Ulrich Marzolph, I. B. Tauris, Londres, 2012.

Modern Literature & Oral Texts in Kurmanji, Khanna Omarkhali, Harassowitz Verlag, Wiesbaden, 2011.

"Le monde rural dans la poésie contemporaine kurmandji en Turquie", in Ruralité, urbanité et violence au Kurdistan, Études rurales 186, pp. 185-195, Clémence Scalbert-Yücel.

Bibliographie des dictionnaires kurdes, Joyce Blau.



Études kurdes nº XI, ed. L'Harmattan, La Littérature kurde.
ISBN : 978-2-296-55750-5
15, 50 euros.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde