Cartons d'invitation en langues subversives : Baydemir acquitté






Osman Baydemir, le maire de Diyarbakir, a été finalement acquitté d'un de ses nombreux procès. Celui-ci portait sur l'impression et la distribution de cartons d'invitation pour le 6ème Festival d'art de de culture de sa ville, qui avaient eu le tort d'être rédigés, en plus du turc, en kurde, zaza, arménien et anglais, histoire, sans doute, de mettre sur un seul flyer toutes les lettres étrangères à l'alphabet turc qui mettent en danger l'intégrité de la République. Pour un tel forfait, le maire de Diyarbakir encourait trois ans et demi de prison.
oIl lui reste tout de même quelques affaires sur le dos, comme celle d'avoir parlé lors d'un meeting kurde londonien, devant le portrait d'Öcalan et probablement sera-t-il encore inquiété pour avoir participé, avec le DTP, à la dernière "excursion montagnarde pour la paix" , afin de protester contre les raids turcs au Kurdistan d'Irak. Mais après tout, quand on se fait harceler judiciairement pour des délits aussi absurdes, et que l'on fait quotidiennement face à des procureurs aussi pathétiques et crétins que leurs "défense de la Patrie en endanger", pourquoi se gêner de braver l'Etat dès qu'on le peut ? Au moins, il sera accusé de "séparatisme" pour quelque chose...


'Stupidity, however, is not necessarily a inherent trait.'
Albert Rosenfield.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs