Abrégé du Livre des Pays, d'al-Hamadhani, trad. Charles Pellat



Lecture complète en ligne sur le site de l'IFPO.

Éloge de l’éloignement du pays natal : pp 57-70


Il y a aussi l’affaire de Ğa’far le Kurde qui rendit périlleuses les routes : le calife le vainquit et le tua. 

La Ğazīra : pp 155-162

La cité de Mossoul fut bâtie par Muḥammad b. Marwān ; quant au Rāwand de Mossoul, il fut bâti par Rāwand b. Biyūrāsf. ‘Umar b. al-Ḫaṭṭāb nomma gouverneur de Mossoul ‘Utba b. Farqad as-Sulamī, l’an 20 ; les gens de la citadelle l’ayant combattu, il prit de vive force la citadelle orientale et passa le Tigre ; alors les gens de l’autre citadelle firent leur soumission moyennant capitation ou autorisation d’émigrer pour celui qui le voudrait. Ensuite, il conquit al-Marğ et sa banlieue, le territoire de Bānuhadrā, Dāsin et toutes les forteresses des Kurdes. 

Pays orientaux : pp 235-389


Les zumms47 des Kurdes dans le Fārs. — Au dire de l’auteur du Kitāb al-Masālik wa-l-mamālik, ‘Abd Allāh48 b. Muḥammad b. Ḫurradāḏbih, les Kurdes occupent, dans le Fārs, quatre zumms : particulièrement le zummd’al-Ḥusayn b. Ğīlawayh, nommé al-Bāzanğān, à 14 parasanges de Šīrāz ; le zumm d’Arğam b. Ḫawānğāh49, à 26 parasanges de Šīrāz ; le zummd’al-Qāsim [204] b. Šahriyār, nommé al-Kūriyān, à 50 parasanges de Šīrāz ; le zumm d’al-Ḥusayn b. Ṣāliḥ, nommé as-Sūrān, à 7 parasanges de Šīrāz.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs