Accéder au contenu principal

Les rois des croisés chrétiens de Jérusalem

Lundi 10 juin à 15 h 00 : Avec Elisabet Crouzet-Payan pour Le Mystère des rois de Jérusalem. 1099-1187 (Albin Michel) et Jean-Claude Schmitt, de l"EHESS. Les lundis de l'Histoire, Jacques Le Goff.






Ce livre raconte l'aventure singulière des hommes qui, quelques décennies durant, furent rois dans une Jérusalem redevenue chrétienne. Après Godefroy de Bouillon, le duc qui ne fut pas roi, vinrent Baudouin Ier, Baudouin II et leurs successeurs, avant Baudouin IV, le roi lépreux, et BaudouinV, l'enfant roi. Les chroniques du temps ont servi de guide à l'enquête. Comment les événements de la prise de Jérusalem et de la création du royaume latin furent-ils relatés ? Comment les chroniqueurs fabriquèrent-ils une trame historique qui est moins une « vérité » que leur vérité ? En quoi cette vérité informe-t-elle des tensions et des contradictions, des attentes et des angoisses inhérentes à la croisade? Une question hante en effet les récits des débuts du royaume de Jérusalem : comment un homme pouvait-il régner dans une ville qui était le patrimoine du Christ? Quand cette question est résolue ou oubliée, il revient aux chroniqueurs de faire revivre une espérance immense, qui sombre lorsque Jérusalem, conquise par les croisés en 1099, est reprise par Saladin en 1187. Dans cette magistrale étude, Élisabeth Crouzet-Pavan met en scène la confrontation à la transcendance des hommes du XIIe siècle, acteurs et historiens : une histoire parcourue par le mystère irréductible de l'histoire elle-même.

Sinon 24 euros pour une version papier, c'est correct, mais 17 euros pour une version numérique kindle c'est se foutre du monde. Les éditeurs continuent de creuser leur tombe…


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde