L'Âme du savon d'Alep




La madeleine de Proust d'un Alépin en exil, c'est l'odeur du savon. Avec elle, il retrouve son enfance et, au-delà, le passé millénaire de sa ville et de ses traditions. La tragédie qui frappe aujourd'hui la Syrie, et notamment la ville d'Alep, est une raison de plus de vouloir faire connaître un peuple, sa culture et les savoir-faire qui occupent ses mains depuis des siècles. Le savon d'Alep, ce petit cube de matière lisse aux couleurs inimitables, nous ouvre les portes d'une civilisation : les caravansérails, la rencontre de l'Orient et de l'Occident, la tolérance religieuse, l'architecture des souks et des hammams, les richesses du désert. Huile d'olive, salicorne du désert, baie de laurier : chacun des ingrédients qui entrent dans la composition du savon d'Alep est l'occasion de raconter des hommes, des paysages, des fragments de vie et de grands pans d'histoire. Le lecteur découvrira les secrets de sa fabrication : le savant dosage, la cuisson lente, le coulage de la matière à même le sol de vastes salles, l'impressionnant rituel de la découpe, le tamponnage (les savons sont frappés comme on frappe la monnaie) et le séchage, qui prend au moins neuf mois comme toutes les choses importantes... Vient ensuite la description de l'usage et des nombreuses vertus du savon d'Alep, l'histoire et les secrets du bain dans les hammams.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs