La Fête du feu



La Fête du feu (Chaharshambe-soori), d'Asghar Farhadi.


Pas mal, et cela, comme on le lit partout, annonce bien les futures comédies (ou tragi-comédies) de Farhadi.  Il y a quelque de très français chez ces Persans (qui disent "mersi" à tout bout de champ!) : le côté comédie de mœurs douce-amère, sa façon de filmer assez théâtrale (tout pourrait tenir dans l'appartement des Samiei et tout tient en une journée), ce côté mi-vaudeville comique mi-amours désenchantés, avec la douceur des deux jeunes gens qui jouent, au fond, le rôle des valet-servante qui s'en sortent toujours mieux que les maîtres, dans les marivaudages.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs