Accéder au contenu principal

Parution : Le Bilād al-Šām face aux mondes extérieurs. La perception de l’Autre et la représentation du Souverain

Pendant plusieurs siècles, le Bilād al-Šām fut le théâtre de nombreuses expéditions militaires qui provoquèrent de profonds changements dans l’équilibre géopolitique de la région. À partir de la fin du XIe siècle, il fut confronté à deux types d’assaillants : les croisés, qui s’emparèrent de Jérusalem en 1099, puis les Mongols d’Iran qui envahirent la Syrie en 1260. Pendant toute cette période, le pouvoir politique et les populations autochtones furent en présence d’un « Autre » dans toute son altérité : religieuse, culturelle et linguistique. Historiens et littéraires, les auteurs des contributions rassemblées ici proposent une lecture croisée sur la perception de l’Autre — qu’il s’agisse d’un individu ou d’un groupe ethnique ou religieux.

Denise Aigle (dir).



Sommaire

  • Avant-propos (Denise Aigle)
    9
  • Introduction (Denise Aigle), Les pays du Levant au carrefour des systèmes de représentation. Perspectives d’Orient et d’Occident
    11

La fabrique des héros ou la perception du souverain

  • Abbès Zouache, Saladin, l’histoire, la légende
    41
  • Anne-Marie Eddé, Baybars et son double. De l’ambiguïté du souverain idéal
    73
  • Tahar Mansouri, Le portrait du sultan al-Manṣūr Qalāwūn d’après al-Faḍl al-ma’ṯūr fī sīrat al-Malik al-Manṣūr de Šāfi‘ b. ‘Alī   
    87
  • Dīma al-Šukr, صورتا القائد والعدوّ في الشّعر العربي إبّان الحروب الصليبية  
    99
  • Ağfān al-Ṣaġīr, بلاد الشام في مواجهة العوالم الخارجية، تصوّر الآخر وتمثيل السيادة
    109

Baybars, de l’histoire à la geste

  • Georges Bohas et Salam diab-duranton, Le Roman de Baybars. Documents pour une réédition
    117
  • Katia Zakharia, Les sept plaies du sultan Baybars. Le corps du sultan, espace de résonance des maux de la communauté
    135
  • Francis Guinle, Conversions et fausses conversions dans la recension damascène de la Sīrat al-Malik al-Ẓāhir Baybarṣ
    161
  • Georges Dorlian, D’al-Ẓāhir Baybars à ‘Alī Zaybaq. L’émancipation du ‘Ayyār
    171

Présences chrétiennes dans le Bilād al-Šām

  • Aboubakr Chraïbi, Une rencontre aux croisades     189
  • Munḏir Muḥammad al-Ḥāyik, نماذج من تصوّر الشاميين للآخر في عصر الحروب مع الفرنجة
    201
  • Yūsuf Ġawānmah, التسامح الإسلامي في مواجهة الآخر الفرنجي في بلاد الشام في العصر الأيوبي
    223
  • ‘Ammār Muḥammad al-Nahār , دور الآخر ونشاطه في عصر المماليك
    239
  • Julien Gilet, Genèse des relations entre Arméniens et Mamelouks. La bataille de Marrī, première attaque sur le Bilād Sīs (664/1266)
    263
  • Denise Aigle, Les invasions de Ġāzān Ḫān en Syrie. Polémiques sur sa conversion à l’islam et la présence de chrétiens dans ses armées
    293
  • Mireille Issa, Les chrétiens d’Orient vus par les voyageurs en Terre sainte. Louis de Rochechouart entre réalité et sources   
    325

Perceptions des Mongols dans le Bilād al-Šām

  • Thomas Herzog, La mémoire des invasions mongoles dans la Sīrat Baybars. Persistances et transformations dans l’imaginaire populaire arabe
    345
  • Ray Mouawad, Le héros salvateur dans la littérature syriaque de l'époque des croisades (xiie-xiiie s.)
    365
  • Alaa Talbi, L’impact de la présence mongole dans l’imaginaire de la population syrienne. Essai sur la typologie de la peur
    385
  • Marie-Anna Chevalier, Les réactions des ordres religieux-militaires face aux invasions mongoles au Proche-Orient d’après les sources chrétiennes
    399

Denise Aigle, dir.
ISBN : 978-2-35159-197-0
425 p., 270 × 200 mm.
31 €

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde