Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2012

Projet de constitution du Kurdistan d'Irak (11)

Troisièmement: Le Conseil de la magistrature Article 98: Premièrement:  Le Conseil de la magistrature est composé du président de la Cour de cassation et de ses adjoints, du chef du Département de l'inspection judiciaire, du chef du ministère public et des présidents des cour d’appel de district au Kurdistan. Deuxièmement:  Le Conseil judiciaire doit gérer les affaires du pouvoir judiciaire, garantir son indépendance et superviser les bureaux judiciaires, conformément à la loi. Article 99: Premièrement:  L'autorité judiciaire dispose de son propre budget spécial qui doit être annexé au budget de la Région. Ce budget est financé par les frais de justice et des amendes collectés conformément à la loi, et par les fonds que le Gouvernement du Kurdistan fournit à cet effet.
Deuxièmement :  Le Conseil de la magistrature est chargé de préparer un projet de budget annuel pour l'autorité judiciaire, et consulte la Cour constitutionnelle concernant les allocations mises de côté pour elle. Le …

Keyhan Kalhor & Reza Samanî

Épitre sur l'intellect

Vendredi 30 novembre à 15 h 00 : Farabî, le second maître. Avec Philippe Vallet (CNRS), traducteur de l'Épitre sur l'intellect. Cultures d'Islam, A. Meddeb.

Les Kurdes de Syrie vont-ils parvenir à un commandement militaire unique ?

En début de mois, réunie à Doha (Qatar), l’opposition syrienne se réunissait pour une refonte totale du Conseil national syrien, de plus en plus impuissant et critiqué pour sa désorganisation et son inefficacité, tant sur le plan international que sur le champ de bataille, sur lequel il n’a guère de prise. 
Appuyée par les USA qui souhaitent que cette nouvelle plate-forme fasse office de futur gouvernement intérimaire, la Coalition nationale des forces de la révolution et de l’opposition syrienne s’est constituée le 11 novembre, incorporant le Conseil national syrien, des personnalités indépendantes, 3 représentants de la Composante turkmène, 3 représentants du Conseil national kurde, diverses formations, unions et ligues, et les Conseils locaux de 14 villes syriennes, ce qui fait en tout 63 membres. Le cheikh Moaz Al-Khatib al-Hasani (Conseil local de Damas) a été élu comme président et Moustafa Al-Sabbagh (Forum syrien des Affaires) est secrétaire général.
Pendant ce temps, sur le ter…

Qui sont les Kurdes et que veulent-ils ?

À lire sur la page d'Ariane Bonzon, Slate.fr :
Au cœur du Proche-Orient, partagés entre au moins quatre pays (Irak, Iran, Turquie, Syrie) et formant une nombreuse diaspora en Europe, les Kurdes constituent la plus grande nation sans Etat. Dans la recomposition régionale que les soulèvements arabes pourraient entraîner, les Kurdes auront certainement leur mot à dire…

Projet de constitution du Kurdistan d'Irak (10)

Deuxièmement: La Cour Constitutionnelle du  Kurdistan d’Irak
Article 91: La Cour Constitutionnelle du Kurdistan d’Irak est établie par la loi. Article 92: Premièrement:  La Cour constitutionnelle du Kurdistan est composé de sept membres, dont le juge en chef. Les membres sont choisis parmi des magistrats, des professeurs de droit et des avocats qui disposent au total d'au moins vingt ans de pratique dans le domaine judiciaire ou législatif, dans l'enseignement du droit ou dans la pratique juridique. Deuxièmement:  Le président de la Région du Kurdistan, en consultation avec le Conseil de la magistrature, nomme les membres de la Cour constitutionnelle. Troisièmement:  Après que le Parlement du Kurdistan a confirmé, à la majorité des deux tiers de ses membres, les candidats à la Cour constitutionnelle, le Président de la Région du Kurdistan délivre un décret portant nomination de ces candidats comme membres de la Cour. Article 93: La Cour élit son juge en chef parmi ses membres. Article 94: …

Achoura ou Arche de Noé

Le jour de l'ashûra, musulmans chiites et sunnites, ainsi qu'Alévis mangent de cette bouillie à base de céréales et de fruits, avec des variantes dans la recette.

Chez les Alévis du Dersim, il faut 12 sortes de fruits secs ou céréales comme les 12 imâms. Chez eux comme chez les chiites, c'est un jour de deuil, celui du massacre de l'Imam Husseïn et de 72 membres de sa famille, dont ses jeunes enfants, par les Omeyyades. C'est devenu, à la longue, la journée de commémoration des injustices, de l'oppression et des massacres d'innocents. Dans le Dersim, il y a de quoi se souvenir…
Pour les sunnites, l'Achoura évoque la fin de la navigation de Noé quand il retrouva la terre ferme.  On y met alors les 7 sortes de céréales et fruits secs qui furent embarquées en provision. Et plutôt qu'Achoura, on dit "Arche de Noé' (سفينة نوح). Ainsi, à Alep, Kurdes et Arabes mangent en commun de cette 'Arche de Noé'. 

Mais cette année, en Syrie, c'…

Projet de constitution du Kurdistan d'Irak (9)

Chapitre Trois Les autorités judiciaires  Premièrement: Principes généraux Article 77: Les autorités judiciaires de la Région sont indépendantes. Elles se composent de la magistrature, de la Cour constitutionnelle, de la Cour de Cassation, du Département de l’inspection judiciaire, du ministère public , de différents niveaux et types de tribunaux et de leurs cadres. La loi réglemente la manière dont ces organes sont formés, les conditions et modalités de nomination de leurs membres et de leurs responsabilités. Article 78: Le pouvoir judiciaire est indépendant et n'est soumis à aucune autorité, sauf celle de la loi. Article 79: Le pouvoir judiciaire a compétence générale sur toutes les personnes physiques et morales au Kurdistan. Article 80: Les jugements et les décisions de justice doivent être émis et mis en œuvre au nom du peuple. Article 81: Tous les juges sont nommés pour une durée illimitée, avec une retraite obligatoire à un âge fixé par la loi. Les juges ne peuvent pas être supprimés, …

Mémoires culinaires du Bosphore

Croisant recettes de cuisine et souvenirs familiaux, cette promenade gourmande nous mène des régions de Thrace orientale aux rives du Bosphore, à Istanbu. Mezzés, grandes tablées, « repas de pauvre », ou délicates bouchées dignes des palais se retrouvent dans des plats simples ou très élaborés. Riches de diverses influences gastronomiques, ces recettes composent le tableau d’un amour pour la table et le partage. Des voix résonnent qui nous font partager les souvenirs de ces êtres authentiques, moments heureux, fêtes chaleureuses, exils et douleurs. Depuis les bords de mer aux eaux claires et poissonneuses, Takuhi Tovmasyan nous dévoile sa maison en bois d’enfance puis l’atelier de son père au Bazar des bijoutiers. Par le charme infini des « feuilles de vigne » et autres plats mythiques, on découvrira les portraits et les photographies des artisans de cette transmission culinaire, notamment deux grand-mères lumineuses à qui le livre est dédié. Empreint d’émotion et de pudeur, ce monde…

Nuri Bilge Ceylan

Lundi 26 novembre, soirée Nuri Bilge Ceylan sur Ciné + Club:

– 20 h 45:  Il était une fois en Anatolie.








– 23 h 25 : Uzak


Itinéraire de Sibylle

Putain de justice !

Peu après arriva un Kurde, marchand de moutons ; il avait vendu ses bêtes à des bouchers qui l'avaient payé en partie et lui devaient encore quelque chose comme mille piastres. S'apprêtant à repartir, il leur avait réclamé cette somme, mais ils s'étaient donné le mot pour le faire lanterner, dans le but de l'estamper. Comme il était pressé de se mettre en route, il avait rédigé un placet et comptait le faire parvenir au roi pour obtenir son dû. Quand il arriva à la porte du conseil, Otmân l'interpella : "Eh l'homme ! Approche un peu." Le Kurde se tourna vers lui. – Eh ! tu vas où, Dukurdos ?  – Bâbâ, petit père, moi entrer dedans. – Ah ouais, et pour quoi faire ?  – Moi dépose la papière pour une affaire. C'est plainte pour argent récupérère.  – Non, mais t'es aveugle  ou quoi, qu'la peste t'empoisonne ! C'est pas possible, y comprend rien ! Donne ton papelard, eh cocu ! Il prit le placet, l'ouvrit, regarda ce qui était écrit,…

La Rose de Djam I : L'Appel des Quarante

1186 de l’ère chrétienne… Le royaume de Jérusalem tombe sous les coups du sultan Saladin qui règne au Caire et sur la Syrie musulmane. La Quatrième Croisade se prépare.
Mais c’est une toute autre bataille que mènent les Quarante, ces initiés qui servent en secret un maître unique, le Pôle du Monde, et tentent de préserver la cohésion de l’univers quand s’étend l’ombre du grand dragon de la nuit.
Une quête aventureuse et fantastique qui, des côtes syriennes aux montagnes les plus inaccessibles du Kurdistan, unit ou confronte tous les héros de l’Orient médiéval : chevaliers normands, princes kurdes, mercenaires gascons, guerriers turcs, faqîrs aux pouvoirs surnaturels, brigands lettrés, amoureux vaillants et mystiques tortueux.
Pour commencer
1186 de l’ère chrétienne… Minés par des querelles internes, le royaume de Jérusalem et ses terres vassales, le comté de Tripoli et la principauté d’Antioche vivent leurs derniers jours, tombant sous les coups du sultan Saladin qui règne au Caire et sur…

Le triomphe de Baïbars

Le lendemain, le roi se rendit au conseil ; les grands et les dignitaires du royaume prirent place autour de lui. Les cadis arrivèrent ainsi que le Cheikh El-Islam, le cadi des armées, Baïbars, Taylakhân et Saylakhân… et le procès reprit en présence du roi. – C'est Dieu qui rétribuera les prévaricateurs, Lui le Seigneur des mondes ! Émir Taylakhân, t'était-il permis d'emprisonner mon cousin une année entière sans m'en informer ? C'est là un abus de pouvoir caractérisé ! Comment as-tu pu agir ainsi, au mépris de la Loi du Seigneur ? Tu dois être châtié et c'est Baïbars qui est dans son droit. – Pour cette affaire-là, intervint le cadi, la cause en entendue. Mais peut-on tolérer que Baïbars ait porté la main sur son adversaire et sur le cadi, fracturé la porte de la prison et proclamé nulle une sentence légalement rendue, commettant ainsi un sacrilège envers la Loi ? – Cadi, lorsque mon fils Baïbars a proclamé nulle cette sentence, il était déjà avéré que celle-c…

Une passion qui tourne mal

…et la vieille se mit à raconter son histoire, que voici :  son mari, Saylakhan, était un émir kurde ayyoubide. Bien qu'il siégeât au conseil d'en-dehors, il était tombé dans la plus extrême pauvreté, ayant à sa charge une nombreuse famille. Un jour, sa femme s'en était allée au hammam, accompagnée de ses quatre filles. L'aînée s'appelait Jamîleh Khânom. Elle était belle comme le clair de lune. Le destin voulut qu'au moment où elle sortait du hammam, un émir passa par-là. C'était un Turkmène, féru de beauté. Il s'appelait Mahmoud et on le surnommait Taylakhân. Il occupait un haut rang dans le grand conseil royal, presque égal à celui d'Aïbak. La fille sortait donc du hammam. Comme de coutume, elle ne se couvrit le visage qu'en passant la porte. Au moment où elle relevait sa mantille pour rabattre son voile, l'émir Taylakhân l'aperçut un instant, beauté sans pareille et qu'on ne saurait décrire – Louange au Roi qui l'a créée ! – v…

Ostad Shokrollah Azadî

Abdulbasset Sayda : Les Kurdes doivent choisir leur camp

Abdulbasset Sayda, qui avait été nommé en juin dernier à la tête du Conseil National Syrien, s'est rendu à Erbil la semaine pour y rencontrer le président Massoud Barzani. Il a donné une interview au journal Rudaw, où il commente les derniers événements au Kurdistan de Syrie, notamment les heurts entre des milices arabes rebelles et celle des forces kurdes YPG-PYD (branche syrienne du PKK) à Serê Kaniyê (Ras al-'Ayn). 

Rudaw: Quel est le but de votre visite à  Erbil?

Abdulbasset Sayda: Je suis ici pour plusieurs raisons. L'une est de discuter de la situation à Serê Kaniyê. Une autre est de discuter de la situation des Kurdes et des relations des Kurdes avec l'Alliance nouvellement formée. 

Rudaw: Il a été dit que le groupe militant qui a récemment envahi Serê Kaniyê était l'Armée syrienne de Llibération (ASL).

Abdulbasset Sayda: Il y a beaucoup de groupes qui se revendiquent comme étant de l'ASL. Beaucoup de choses déplaisantes sont commises au nom de l'ASL. De…