Syrie, Turquie, Iran, Israël… qui a intérêt à un embrasement régional ?


"Plusieurs scénarios sont possibles, voire cumulables: appui d'une zone libérée par les rebelles, no fly zone, tirs ciblés en représailles ou conflagration générale. Mais qui aurait intérêt à entrer en guerre?" Par Ariane Bonzon, à lire sur Slate.fr.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs