Mort de 'Afifa Iskandar



La célèbre chanteuse irakienne est morte hier, à Bagdad, à l'âge de 91 ans.

Elle était née à Mossoul d'un père irakien et d'une mère chrétienne de rite grec, elle-même chanteuse et musicienne. C'est à l'âge de 5 ans qu'elle apprend à sa fille à chanter, et à 8 ans, 'Afifa donne son premier concert, à Erbil (dans une boite de nuit). À l'âge de 12 (selon Al Sumaria) ans, elle épouse un musicien irakien arménien, Iskandar Asitivan, bien plus âgé qu'elle, évidemment, dont elle prend le nom. Elle démarre alors vraiment sa carrière en 1935, et en 1938 part s'installer au Caire pour quelques années où elle navigue dans les cercles du cinéma égyptien, alors à son âge d'or, surtout dans les comédies musicales. Elle retourne à Bagdad au début des années 50, où elle tient salon parmi les élites littéraires, artistiques et politiques du pays. On lui prête même une liaison amoureuse avec un Premier Ministre.

Surnommée la 'Oum Kalthoum irakienne, elle avait cessé toute activité en public après le coup d'État du Baath, refusant de chanter pour Saddam Hussein, malgré les offres sonnantes et trébuchantes de ce dernier (sa popularité était sans doute trop grande pour qu'il puisse la menacer physiquement). Elle vécut ainsi 35 ans dans l'ombre sans remonter sur scène. Déjà âgée et malade à la chute du régime, elle est restée à Bagdad, ne chantant plus qu'en privé pour des amis.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs