Accéder au contenu principal

La Question kurde : un enjeu régional





Jeudi 18 octobre, 18 h 30, à l'Institut du Monde arabe, Salle du Haut Conseil (niveau 9), colloque :

La Question kurde : un enjeu régional

Les guerres d'Irak ont donné naissance à la province autonome du Kurdistan irakien. Cette issue constitue un grand tournant dans l'histoire récente, mais elle n'est pas du goût de tous les dirigeants du Proche-Orient. Car ce faisant, la question kurde prend une dimension régionale après avoir été longtemps confinée au sein des États-Nations. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la promesse non tenue de créer un Etat kurde s'est conclue par la dispersion du peuple kurde entre quatre nouveaux Etats : la Turquie, la Syrie, l'Irak et l'Iran. La résistance kurde à la fusion totale dans le corps des nations turques ou arabes émergentes a représenté un défi constant auquel il fut répondu tantôt par des mesures d'assimilation tantôt par la violence armée. Aujourd'hui, les crises qui secouent la région remettent en avant le problème kurde qui est plus que jamais présent dans les arrière-pensées des dirigeants du Proche-Orient.  

Avec Hamit Bozarslan, directeur d'études à l'EHESS, spécialiste de la Turquie et de l'espace kurde, auteur du Conflit kurde : Le brasier oublié du Moyen-Orient et D'une guerre d'Irak à l'autre - Violence et politique au Moyen Orient 1990-2004 ; Michel Leezenberg, professeur agrégé (UHD) dans le département de philosophie (Chaire de philosophie des sciences) et  coordinateur du Master Recherche en Philosophie. Animée par : François Zabbal, rédacteur en chef du Magazine Qantara.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde