Appel pour la libération du cinéaste syrien Ghanem Almir




Nous, les signataires, dénonçons avec vives inquiétude et indignation l’arrestation du cinéaste syrien Ghanem Almir.  
Dans la matinée du 2 octobre 2012 et alors qu’il participait au tournage d’un long métrage aux côtés du réalisateur Mohammad Malas à Tartous (Syrie), le cinéaste et ingénieur du son Ghanem Almir a été arrêté, à son hôtel, par les services de la Sécurité Militaire de Tartous. 
Aucune information concernant les chefs d’accusation retenus contre lui ni le lieu de sa détention n’est disponible à ce jour.  
Ses proches, ses amis, sont très inquiets. 
Ghanem Almir est diplômé de l’Université Paris-VIII en études cinématographiques. Il a travaillé de longues années dans le monde du cinéma français avant de retourner dans son pays natal, la Syrie.  
Il a su mettre son expertise au service du cinéma syrien en collaborant à la réalisation de plusieurs longs et courts métrages ainsi que des documentaires. 
Considéré comme l’un des plus brillants ingénieurs du son en Syrie, Ghanem Almir a oeuvré au développement de la prise de son et de l’ingénierie sonore avec la volonté de mettre son expertise et son expérience au service de la nouvelle génération du cinéma syrien. 
Ghanem Almir a maintenu son engagement auprès du cinéma syrien malgré les violences et la répression qui sévissent en Syrie, convaincu par le rôle du cinéma dans la voie de la liberté et la démocratie. 
Nous demandons aux autorités syriennes sa libération immédiate, pour le cinéma, pour le devenir de la scène artistique syrienne, pour la Syrie de demain.

Signer l'appel en ligne.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs