Accéder au contenu principal

Herr, gehe nicht ins Gericht mit deinem Knecht





Journal des Goncourt, III, 3 : 
Et le voyageur parle de ces populations de Samarcande, de ces populations calomniées par les Persans, de ces populations lettrées, amoureuses de discussions littéraires, et où il a vu un individu soudainement poser une fiche en terre, portant l'annonce d'une thèse philosophique qu'il allait soutenir, et les passants et les vendeurs du marché, abandonnant leurs choses à vendre, pour se mêler à la discussion.
Vendredi 29 juillet.—Je lis les CONVERSATIONS DE GŒTHE, par Eckermann, et je trouve que l'écrivain allemand divisait l'humanité en deux classes: les poupées, jouant un rôle appris, et les natures, le petit groupe d'êtres, tels que Dieu les a créés. 

*

Les étudiants d'Iran qui envoient un mail et qui, tout de suite après, téléphonent pour savoir si le mail est bien arrivé… 

Ceux qui n'ont toujours pas compris que samedi et dimanche étant fériés en France, un mail envoyé le vendredi soir aura sa réponse lundi.

Un dossier de 24 Mo envoyé 30 fois par email. Quelque chose me dit qu'il est de Saqez. Bien vu. Pourquoi ? Parce que toutes les fois que j'ai quelqu'un de Saqez au téléphone, je remarque qu'ils adorent répéter les mêmes choses trois fois : Roj baş, çonî ? – Baş im. Çonî ?– Baş im, spas. – Baş î ? … et ainsi de suite, comme si dite moins de trois fois, une parole ne comptait pas. Donc là, par écrit, 30, c'est un minimum, on dirait.

Une, après avoir envoyé son dossier à tout l'IKP, l'envoie de surcroit à une amie à Paris qui m'apporte au bureau la 10e copie. Mais ça, c'est Merivan.

*

Une de mes bêtes fiertés est d'avoir l'intégrale de l'œuvre pour orgue de Buxtehude jouée par Ablitzer.


J'y suis pas : Les journalistes qui appellent pour 'être briefé en 5 mn sur la Syrie'. Vague impression que tous les bureaux de rédaction semblent découvrir l'existence des Kurdes de Syrie et appellent, affolés.


Ceux qui se vexent de ne pas connaître Chris Marker, tout le monde parle.
Ceux qui disent que personne ne connaissait Chris Marker, sauf eux.
Ceux qui disent que ceux qui disent connaître Chris Marker sont des menteurs. 


Je viens de découvrir l'existence du papier-toilette sudoku. Je suis consternée.

Tajine panga, légumes, abricots, piment, paprika, coriandre, gingembre.






 Il était une fois en Anatolie. Autant Uzak m'avait fait bailler, autant ce film me plait énormément. Il m'attendrit aussi, tant il me rappelle de bouilles de keufs turcs, rencontrés sur les mêmes chemins anatoliens… Mais quand les Turcs invoquent Allah (Yallah, Vallah…), les sous-titres français traduisent par 'Nom de Dieu'. Effet curieux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde