Accéder au contenu principal

Voix de femmes


Voix de Femmes, aux éditions Turquoise :


Poèmes choisis par Lionel Ray
Sous la direction de E. Turgut
Collection : Poésies et photographies du monde
ISBN 978-2-918823-00-1
Parution : février 2012
Beau livre. 210×270 mm
384 pages. Prix : 38 €

343 poétesses de Sappho à nos jours. 477 poèmes.

162 pays et peuples. 84 langues. 49 femmes photographes.
104 photographies de femmes du monde entier


'« Les femmes, je le sais, ne doivent pas écrire ;j’écris pourtant. »Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859).Cette tension entre la chape de l’interdit et la germination entêtée d’une écriture est au cœur de Voix de femmes, authentique atlas d’une polyphonie immergée à travers les âges, les pays, les mers et la monotonie du quotidien. À la fois poétique et photographique, cette anthologie a tout du coquillage qu’on accole à l’oreille : elle bruisse de mille images, de mille mots s’entrelaçant et se dénouant au gré de rencontres, de chocs parfois, où se télescopent les époques, les langues, les cultures et les imaginaires.Fruit d’un travail inédit visant à recueillir, sur chaque continent, dans chaque langue ou civilisation, les voix féminines les plus fortes de la poésie, Voix de femmes est une formidable invitation au voyage qui nous emporte de l’Alaska en Tchoukotka (Sibérie) en passant par l’Afrique du Sud et nous projette dans la succession des siècles, depuis les vers de Sappho jusqu’à la poésie la plus contemporaine.

Torrent de voix, d’échos et d’images où des femmes disent et photographient la vie, le monde, cette anthologie est un projet pionnier, inattendu, une promesse.'
Pour le lancement du livre, quelques rendez-vous :


– Rencontre & Lecture de poèmes à la  Maison d’Europe et d’Orient, Vendredi 4 mai 2012, 19h30. 

Lecture de poèmes, dirigée par Marianne Auricoste, avec Garance Clavel et Aurélie Morel.

Rencontre entre les créateurs de Voix de femmes Auteurs, photographes, traducteurs et tous les collaborateurs.

Rencontre organisée par Turquoise et la Maison d’Europe et d’Orient.3, passage Hennel, 75012 Paris M° Garde de LyonEntrée libre


– Débat: « Existe-t-il une poésie féminine ? » à la Médiathèque Marguerite Duras, Samedi 5 mai 2012, de 15h30 à 17h00


Animation du débat : Jean Baptiste Para (directeur de la revue Europe)
Intervenantes : Marie-Claire Bancquart, Patricia Godi, Marilyn Hacker et Lionel RayDébat organisé par Turquoise et Paris bibliothèques.
Médiathèque Marguerite Duras, 115 rue de Bagnolet, 75020 Paris
Entrée libre. 


D'autres dates sur cette page.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde