Accéder au contenu principal

L'Arménie au Moyen-Âge


Samedi 21 avril à 16 h 00 sur RCF : L'Arménie au Moyen-Âge, avec Jean-Michel Thierry de Crussol, historien de l'art, spécialiste de l'Arménie, décédé en 2011. L'Art et la foi,  T. Lyonnet.





Présentation de l'éditeur Fruit de trente années de recherches, cet ouvrage propose un répertoire complet des monuments arméniens de Haute-Arménie situés actuellement en Turquie centrale. Beaucoup d'entre eux ont été découverts par l'auteur lui-même et sont à ce jour encore inconnus de la communauté scientifique. Délimitant le territoire concerné sur la base de données historiques et géographiques, il en retrace l'histoire de l'Antiquité jusqu'au seuil du XXe siècle, puis donne un aperçu général des problèmes archéologiques, des types et des techniques de construction au cours des siècles. Suit un répertoire alphabétique des monuments, région par région. Chaque notice expose la situation, l'histoire et la description du monument, accompagnées d'une riche iconographie, constituée de photographies, de cartes et de plans. Les monuments concernés bénéficient d'une très faible protection et se dégradent inexorablement : l'inventaire de Jean-Michel Thierry de Crussol prend donc l'aspect d'un sauvetage virtuel d'une importance inestimable, une ultime description avant disparition. 
Biographie de l'auteur Jean-Michel THIERRY DE CRUSSOC a enseigné la Culture et l'Art arméniens à l'Inalco, les Arts chrétiens de Transcaucasie à l'EHESS et a été chargé par le ministère des Affaires étrangères de nombreuses missions scientifiques en Arménie, Géorgie et Azerbaidjan. 
Broché: 199 pages Editeur : CNRS (5 mai 2005) Collection : Hc Art Cp7 Langue : Français ISBN-10: 2271061873 ISBN-13: 978-2271061874

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde