Accéder au contenu principal

Genèse des Mille et une nuits

Vendredi 20 avril à 15 h 00 sur France Culture : Genèse des Mille et une nuits, avec Aboubakr Chraïbi (INALCO), co-éditeur de l'édition parue chez Flammarion et auteur de Les Mille et une nuits. Histoire du texte et classification des contes (L'Harmattan). Cultures d;islam, A. Meddeb.




Présentation de l'éditeurLe recueil des Mille et une nuits est sans doute le plus célèbre et le plus influent des ouvrages de littérature arabe. Il pose pourtant de sérieux problèmes : à quelle époque a-t-il été composé ? Combien de contes y trouve-t-on ? Quel texte peut-on utiliser comme référence ? Existe-t-il des ouvrages similaires ? A quelle littérature ou à quel genre peut-on le rattacher ? La première partie qui compose ce livre retrace l'histoire du recueil des Mille et une nuits : cela permet d'éclairer son statut, ses origines, ses transformations, son évolution, sur presque mille ans, jusqu'à la constitution d'un vaste ensemble de plus de trois cents récits, forts différents les uns des autres, dont certains font plusieurs centaines de pages et d'autres une dizaine de lignes. La deuxième partie propose une méthode d'identification et de classification de cet ensemble. Elle fournit à cet effet une information particulièrement utile : une liste d'ouvrages anciens, arabes et non arabes, qui contiennent d'autres versions de ces mêmes récits, ouvrant ainsi la voie à des travaux comparatistes et, au-delà, à l'intégration des contes des Mille et une nuits au vaste mouvement de création et de circulation des textes littéraires, les plus dramatiques et les plus marquants, indépendamment de leur langue et de leur culture.

Biographie de l'auteurAboubakr Chraïbi est Maître de conférences HDR à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO, Paris). Il a dirigé Classer les récits, Théories et pratiques (L'Harmattan, 2007) ainsi que les Mille et une nuits en partage (Sindbad - Actes Sud, 2004), coédité Les Mille et une nuits de Galland (Garnier Flammarion, 2004), Les Mille et un contes, récits et légendes arabes de René Basset (Corti, 2005) et publié de nombreux articles sur les Mille et une nuits, la littérature arabe médiévale et la théorie littéraire.
  • Broché: 246 pages ; Editeur : L'Harmattan (25 mars 2008) Collection : Critiques littéraires
  • ISBN-10 : 2296050972 ; ISBN-13 : 978-2296050976.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde