Accéder au contenu principal

Les Plumes ou : Les preuves qui échappèrent à Mem Azad durant sa lointaine et drolatique escapade




Présentation de l'éditeur
Mem, un jeune Kurde de Syrie, est envoyé par son père à Chypre, où il doit entrer en contact avec un personnage mystérieux, le “Grand Homme”. Six ans plus tard, il n’a pas réussi à remplir sa mission. Usé par sa quête improbable, en proie aux affres de l’exil, il envisage d’abréger ses jours. Défilent alors dans sa mémoire les souvenirs de Qamishli, sa ville natale, des anecdotes sur sa famille haute en couleur, les vicissitudes de son peuple dupé par l’histoire, les légendes véhiculées par son père au sujet d’un âge d’or où les Kurdes auraient vécu libres et prospères… Six ans plus tôt. Mem vit à Qamishli avec Dino, son frère jumeau. Etrangers dans leur propre pays, le régime syrien leur ayant toujours dénié le droit d’être kurdes, ils mènent une existence précaire et désespérée. Un beau jour, Mem s’évanouit mystérieusement dans la nature et, peu à peu, le doute s’installe : Mem est-il parti à Chypre ? Serait-ce plutôt Dino ? La vie de Mem ne serait-elle pas le rêve de son frère ? Dans une prose somptueuse portée par un souffle épique qui mêle figures de l’histoire et héros légendaires, qui fait dialoguer oiseaux, plantes, anges et cours d’eau, Salim Barakat a peut-être offert aux Kurdes – en langue arabe, paradoxalement – le roman le plus puissant sur leur quête de liberté et de dignité. 
Auteur
Salim Barakat est né en 1951 à Qamishli, Syrie, dans une famille kurde. Après avoir milité au Liban dans les rangs de la résistance palestinienne, il s’est expatrié à Chypre, puis en Suède où il réside actuellement. Son oeuvre, aussi poétique que romanesque, compte déjà plus de trente-cinq ouvrages qui se distinguent par leur grande richesse thématique et une virtuosité verbale sans égale dans la littérature arabe contemporaine. Actes Sud a déjà publié Le Criquet de fer (1993, Babel 2012), Sonne du cor (1995), Les Seigneurs de la nuit (1999) et Les Grottes de Haydrahodahus (2008).

Broché: 344 pages
Editeur : Actes Sud
Editions (7 mars 2012)
ISBN-10: 2330006063
ISBN-13: 978-2330006068

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde