Accéder au contenu principal

Les parties des animaux



Lundi 20 février à 14 h 00, sur France Culture : Aristote, philosophe du vivant. Avec Pierre Pellegrin, philosophe, pour sa traduction de Les Parties des animaux, d'Aristote (Flammarion, éd. bilingue). Continent sciences, S. Deligeorges.


Présentation de l'éditeur
Pourquoi les hommes ont-ils des poils sur la poitrine plutôt que sur le dos ? Les cornes des cerfs leur sont-elles vraiment utiles ? Comment expliquer que toutes les variétés de poulpes, sauf une, aient deux rangées de ventouses ? Lieu privilégié de la recherche des causes, les Parties des animaux, depuis le tournant "biologique" qu'a pris notre lecture d'Aristote dans les années 1980, a recouvré sa pleine dignité philosophique. Au coeur de l'aristotélisme, parce qu'il est au centre de ce qu'Aristote appelle sa philosophie naturelle, cet ouvrage est aussi le premier vrai traité de biologie qui nous soit parvenu, et inaugure une histoire dans laquelle nous sommes toujours : "Il semble que la science soit sortie toute faite du cerveau d'Aristote. [...] Il n'a laissé que bien peu de choses à faire aux siècles qui sont venus après lui" (Cuvier).  
Texte original à l'intérieur du corpus zoologique d'Aristote, le livre I des Parties des animaux se présente comme un discours préliminaire à l'étude du vivant et, à travers lui, de la nature tout entière (défense de l'explication finaliste en physique, critique de la méthode platonicienne de division...). Une manière de faire de la philosophie naturelle considérée jusqu'à une date récente comme obsolète mais dont on redécouvre aujourd'hui la force et la permanence. 

 Broché: 527 pages Editeur : Flammarion (7 septembre 2011) Collection : Gf bilingue

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde