Accéder au contenu principal

Les mystiques syriaques

Présentation 
Profondément liées aux pratiques ascétiques et aux recherches spirituelles monastiques, les œuvres mystiques syriaques ne se confondent cependant pas avec elles. Elles construisent des visions théologiques qui participent nécessairement aux débats dans les institutions ecclésiales, que ce soit chez les syriaques occidentaux ou les syriaques orientaux. Redevables de l'héritage philosophique grec, des auteurs syro-occidentaux ont élaboré des pensées mystiques, et l'œuvre du Pseudo-Denys a été déterminante dans la mystique sacramentaire de la théologie miaphysite. C'est du côté oriental que la tradition mystique a été la plus riche et a fleuri, en Mésopotamie mais aussi sur les bords du golfe Arabo-Persique dans le Bet Qatraye, où l'on se souvient d'écrivains fameux comme Isaac de Ninive, Dadisho du Qatar, Martyrios Sahdona, Jean de Dalyatha ; mais qui connaît Shubhalmaran, Hananisho de Beth Qoqa ou Beh Isho de Kamul ? En privilégiant des analyses thématiques et l'étude de motifs mystiques essentiels, l'ouvrage vise à attirer l'attention sur des œuvres et des auteurs qui, dans la formation et l'évolution des cultures syriaques, ont joué un rôle dans l'histoire du Proche-Orient chrétien et musulman et qui se révèlent précieux pour l'historien.

Sommaire 
Introduction : In memoriam Robert Beulay, par Alain Desreumaux 
M. CASSIN – Mystique : réflexions à partir de quelques auteurs grecs 
E. FIORI – Mystique et liturgie : entre Denys l'Aréopagite et le Livre de Hiérothée : aux origines de la mystagogie syro-occidentale 
O. IOAN – Martyrius-Sahdona : la pensée christologique, clé de la théologie mystique 
S. CHIALÀ – Les mystiques syro-orientaux : une école ou une époque ? 
N. KHAYYAT– L'amour gratuit chez Rabiʿa al-ʿAdawiya et Jean de Dalyata 
Fr. del RÍO SÁNCHEZ – Dadišoʿ du Qatar et la quiétude 
P. BETTIOLO – Révélations et visions dans l'œuvre d'Isaac de Ninive : le cadre d'école d'un enseignement spirituel 
G. KESSEL – La position de Simon de Taibuteh dans l'éventail de la tradition mystique syriaque 
V. BERTI – Le débat sur la vision de Dieu et la condamnation des mystiques par Timothée Ier : la perspective du patriarche 
B. OUTTIER – La mystique syriaque en Géorgie G. GOBILLOT – La première mystique musulmane a-t-elle eu des liens avec les mystiques syriaques ? 
G. KESSEL – Petit guide bibliographique dans la littérature ascétique et mystique syriaque

Broché: 252 pages Editeur : Librairie orientaliste Paul Geuthner (15 novembre 2011) Collection : Etudes syriaques Langue : Français ISBN-10: 2705338543 ISBN-13: 978-2705338541

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde