Accéder au contenu principal

Parution : Baas et islam en Syrie

Présentation de l'éditeur 
Au XXe siècle, les oulémas sunnites syriens ont relevé plusieurs défis majeurs, échappant ainsi au déclin que leur promettaient les théoriciens de la modernisation. D'une part, grâce à un patient travail de terrain et à l'utilisation des médias modernes, ils ont accru leur influence sur une société radicalement transformée par les progrès de la scolarisation. D'autre part, ils ont mis en échec les tentatives du régime baasiste, laïciste et dominé par des alaouites, de les marginaliser. Il en résulte qu à l'aube du XXIe siècle, le clergé syrien ne se réduit pas à une simple bureaucratie étatique, pas plus qu'il n'a été éclipsé par l'ascension des « nouveaux intellectuels musulmans ». Cette élite sociale dynamique s'appuie sur une vaste base populaire, reçoit un soutien financier considérable du secteur privé et a noué un partenariat certes inégal mais néanmoins ambigu avec le régime. 

Biographie de l'auteur  : Docteur en sciences politiques, Thomas Pierret est « Lecturer in Contemporary Islam » à l'Université d'Édimbourg. Il a dirigé L'Islam en Syrie. Analyses et témoignages (2008).

Blog de l'auteur.



Table des matières
Introduction 
Prologue. — Une institutionnalisation avortée (1946-1979) 
Chapitre premier. — L’ère des fondateurs (1920-1979)
Chapitre II. — Paysages après la bataille (1979-2009)
Chapitre III. — (Re)définir l’orthodoxie face aux réformismes
Chapitre IV. — Le turban et le chéquier : économie politique de l’élite religieuse syrienne
Chapitre V. — Oulémas et islamistes dans le champ politique 
Épilogue. — Réformes et révolution Conclusion

Broché: 328 pages Editeur : PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE - PUF; Édition : 1 (26 octobre 2011) Collection : Proche Orient Langue : Français ISBN-10: 2130588050 ISBN-13: 978-2130588054

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde