Accéder au contenu principal

Le Coran silencieux et le Coran parlant


Vendredi 25 novembre à 15 h 00 : La lettre et l'esprit. Avec M. Ali Moezzi, auteur de Le Coran silencieux et le Coran parlant (CNRS). Cultures d'islam, A. Meddeb.

Présentation de l'éditeur
Les tout premiers siècles de l’islam furent marqués par deux faits majeurs indissolublement liés qui ont déterminé les évolutions historique et spirituelle de cette religion jusqu’à nos jours : l’élaboration des sources scripturaires, à savoir le Coran et le Hadith, et une violence chronique se manifestant principalement sous forme de guerres civiles 
Batailles du Prophète, violences autour de sa succession, « guerres d’apostasie » sous le premier calife Abu Bakr, guerres de conquêtes et morts violentes des autres califes « bien guidés », cycles de répressions et de révoltes sanglantes pendant la période omeyyade, brutale révolution abbasside, interminables massacres de Shi’ites… Parallèlement, s’élaborent, dans des conditions complexes et problématiques, les Écritures, paroles divines et traditions prophétiques, dont la forme et le contenu ont été sources de conflits et de débats pendant plusieurs siècles. 
Pour la première fois, un ouvrage étudie l’articulation entre les deux phénomènes à travers l’examen minutieux de l’histoire de textes anciens aussi importants que peu connus. Il propose une nouvelle grille de lecture, un nouveau cadre de théorisation de l’histoire des débuts de l’islam, éclairant, en les mettant en perspective, jusqu’aux tensions contemporaines 
Auteur :
Mohammad Ali Amir-Moezzi est Directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Sorbonne) où il occupe la chaire de l’histoire de la théologie islamique et de l’exégèse coranique classiques.
Table des matières

Avis au lecteur
Repères historiques
Tableaux
Introduction

Chapitre premier : Violence et Écritures à travers le Livre de Sulaym ibn Qays
L'ouvrage et son auteur présumé
Un livre aux strates multiples
Un ouvrage à la popularité constante
Fragments du livre de Sulaym b. Qays
Table des matières du Livre de Sulaym b. Qays

Chapitre 2 : Recensions coraniques et tendances politiques. Al-Sayyârî et son Livre de la Révélation et de la Falsification
Interrogations suscitées par les études occidentales
Incertitudes et contradictions des sources islamiques
La falsification du Coran chez les Shi'ites Imamites
Al-Sayyârî : notes sur sa vie et son œuvre
Remarques sur le Livre de la Révélation et de la falsification ou le Livre des récitations coraniques

Chapitre 3 : Nécessité de l'herméneutique. Autour du commentaire coranique d'al-Hibari.
Le Coran silencieux et le Coran parlant.
Al-Hibari et son commentaire coranique
Les commentaires personnalisés et les débuts de l'ésotérisme

Chapitre 4 : Avènement de la gnose. Une monographie sur la connaissance compilée par Al-Saffâr al-Qummî
Représentant d'une double période de transition
De quelques anomalies significatives
Table des matières du K. Basâ'ir al-darajat

Chapitre 5 : Parachèvement d'une religion. Remarques sur al-Kulaynî et sa Somme de traditions
Rareté des informations directes et nombreuses incertitudes
Quelques repères historiques
Éléments biographiques
Aperçus sur l'œuvre
Constitution d'une religion à part entière


Épilogue
Bibliographie et liste des abréviations utilisées
Index général
Remerciements









Broché
Editeur : CNRS (12 mai 2011)
Collection : HORS.COLL.
Langue : Français
ISBN-10: 2271071887
ISBN-13: 978-2271071880

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde