La Méditerranée des 7 Dormants


Sur une idée originale de Manoël Pénicaud
Jusqu'au 24 novembre 2011
Pénitents noirs - Aubagne Les Aires St Michel - 13400 Aubagne 

Du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h, fermé les 1er et 11 nov., entrée libre à l’ensemble des manifestations Informations au 04 42 18 17 26 ou sur www.aubagne.fr

"Il était une fois… les Sept Dormants d’Éphèse. Des saints communs au christianisme et à l’islam, qui auraient dormi plusieurs siècles avant de se réveiller miraculeusement. Comment un tel mythe - partagé par les chrétiens et les musulmans - s'est-il endormi, puis réveillé autour de la Méditerranée ? L’exposition offre une lecture originale de la Méditerranée en suivant le fil rouge des Sept Dormants. Conçue comme un parcours en plusieurs étapes, elle propose l’exploration d’un fragment de ce que Thierry Fabre a appelé dans le sillage d’André Malraux : « le musée imaginaire de la Méditerranée »."

Dans le cadre de l'exposition :

Vendredi 4 novembre à 18h30 :
Rencontre/Conférence « Mythes et légendes revisités dans l’art contemporain » avec Marielle Magliozzi [docteur en histoire de l’art]

Lundi 14 novembre à 19h : 
Lecture et rencontre : 

Lecture par Michael Lonsdale de textes de Louis Massignon [orientaliste, 1883-1962]
Rencontre autour du mythe des 7 Dormants et de l’exposition : Manoël Pénicaud, Thierry Fabre [concepteur des Rencontres d’Averroès], Henry Quinson [conseiller pour le film « Des hommes et des dieux » et auteur de Secret des hommes, secret des dieux, Presses de la Renaissance et Michael Lonsdale [comédien].

"Celui qui est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands orientalistes du XXe siècle n’a pas toujours fait l’unanimité. Ce personnage pour le moins entier a constamment cherché l’adéquation entre sa vie et son oeuvre. Louis Massignon est ainsi passé de l’athéisme à la foi inconditionnelle, mais il n’a jamais cessé de prôner la coexistence entre les religions. Le 3 mai 1908, alors qu’il a 25 ans, il est foudroyé par une expérience spirituelle déterminante. C’est désormais un chrétien mystique, vivant « l’extase de l’abandon », qui va étudier l’islam. Son ami de longue date le philosophe Jacques Maritain parle d’un homme chez qui « la science la plus érudite, la plus approfondie » s’alliait à « une dévorante soif mystique de justice et d’absolu ». Elu au Collège de France en 1926, Louis Massignon n’en continue pas moins de voyager. Il multiplie les pèlerinages et chaque déplacement engage tout son être. « Il ne suffit pas de chercher à connaître, il faut arriver à comprendre, écrira-t-il dans ses mémoires. On comprend l’Autre en se Découvrir Louis Massignon Un homme et des dieux substituant mentalement à l’Autre, en reflétant en soi la structure mentale, le système de pensée de l’Autre ». Louis Massignon a également longuement exploré le mythe des Sept Dormants. « Frappé de l’importance et de la multiplicité des lieux saints dédiés en islam aux VII Dormants, j’ai travaillé à faire ranimer leur culte pour une réconciliation sacralisée entre Chrétienté et Islam ». On a dit à sa disparition, il y a tout juste cinquante ans, qu’il fut « le plus grand musulman parmi les chrétiens et le plus grand chrétien parmi les musulmans »."
Mardi 15 novembre à 19h :
Cinéma Le Pagnol : Projection du film « Des Hommes et des dieux » de Xavier Beauvois [France, 2010, 2h].

Deux soirées réalisées avec le concours du Festival international du Films d’Aubagne.
Une exposition proposée par l’association Ermes, dans le cadre du programme « Sous le signe d’Averroès » [18e édition des Rencontres d’Averroès], produite par Espaceculture Marseille & l’association Ermes, en partenariat avec la Ville d’Aubagne & la Communauté d’agglomération Pays d'Aubagne et de l'Étoile, avec le soutien de la Commission Européenne.

Informations au 04 42 18 17 26 ou sur www.aubagne.fr


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs