Accéder au contenu principal

De l'aventure au voyage intérieur


Lundi 14 novembre à 0 h 00 sur France Inter : Karen Guillorel pour De l'aventure au voyage intérieur. Paris, Istanbul, Jérusalem (Presses de la renaissance). Partir avec… M-P. Planchon.


Présentation de l'éditeur 
"A 28 ans, Karen Guillorel décide de rallier Jérusalem depuis Paris, via Istanbul, seule et à pied. Son aventure risquée se transforme en un voyage intérieur bouleversant. Les interrogations qui naissent, vastes et intimes à la fois, jaillissent au fur et à mesure du chemin, modifiant profondément sa perception de la vie. Partie à la rencontre de l'autre, c'est elle qu'elle découvre. Un récit inattendu, écrit avec une grande vérité, sur la solitude et la découverte de la féminité. " Partir en voyage à pied, cela raconte quoi ? En voyageant en tant que femme seule, qu'est-ce que je signifie ? La prise de conscience de mon propre corps comme médium a pris plus d'acuité en chemin. Ce que raconte le corps est une part de notre discours. Par notre seule présence, nous signifions quelque chose. Il est essentiel de prendre en compte cette particularité du voyage: nous sommes des êtres sensuels. Voyagera quelque chose de l'acte d'amour avec le monde. Notre corps a des mots pour le dire, parfois à notre insu, ce qui peut nous mettre en danger. En me confrontant au masculin de manière si violente, je me suis désintégrée puis reconstruite en devenant "autre". Ma transformation aurait pu s'arrêter à une haine des hommes - par chance, cela n'a pas été. Je suis partie pour voir par mes propres yeux. Je veux bien dire ma joie ou ma colère, souvent les deux. Mais entrer dans un jugement de valeur est insupportable. J'ai changé, le monde m'a changée. Dans un mouvement paradoxal, j'ai à la fois grandi à l'intérieur de moi-même, et rétréci dans le monde. Je suis mon propre creuset... Quand finira donc ce voyage ?" 

Biographie de l'auteur : Karen Guillorel a travaillé dans l'audiovisuel, l'édition, le jeu vidéo, etc., guidée par son goût pour la découverte et l'aventure. Aujourd'hui, elle écrit dessine, conçoit des installations plastiques, réalise des films, voyage et rêve de nouveaux espaces. De son équipée de Paris à Jérusalem, elle a tiré un carnet de voyage audiovisuel mêlant graphisme, vidéo et photographies. 

Broché: 345 pages Editeur : Presses de la Renaissance (30 avril 2009) Collection : Esprit de voyage Langue : Français ISBN-10: 2750904811 ISBN-13: 978-2750904814

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Épuisé sur Amazon, on peut trouver le manuel à des prix raisonnables chez Decitre.

Introduction(extraits) "L'araméen, dit-on, est la langue des anges, et si vous prévoyez qu'à défaut d'une vie vertueuse un petit coup de piston ne sera pas de trop pour que vous soyez admis dans le Jardin d'Allah au jour du Jugement, quand vous serez perdu au milieu de la multitude des humains se pressant devant l'entrée, vous pouvez espérer que son redoutable gardien sera si heureux de vous entendre le saluer dans sa propre langue qu'il entrouvrira la porte pour vous laisser passer." (Ceux qui se demanderaient pourquoi le soureth est la langue des anges, même ceux gardant le Paradis des musulmans, peuvent se reporter à ce lien, on vous dit tout).

"Si votre esprit, plutôt que se s'élever vers les sphères célestes, est attiré par celles d'ici-bas, vous serez fasciné par une langue qui porte le témoignage écrit de l'histoire de l'humanité – tant matérie…

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

À signaler sur le Cercle catholique syriaque, un article en ligne, passionnant, de Françoise Briquel-Chatonnet, initialement publié dans les actes du colloque Dialogue des religions d’Abraham pour la tolérance et la paix, Tunis 8-10 décembre 2004, Tunis, université Al-Manar : Abraham chez les auteurs syriaques : une figure du croyant pour des chrétiens en monde musulman.
Il s'agit d'une étude de la figure d'Abraham telle que l'ont vue, développée et commentée les chrétiens syriaques, d'abord en la distinguant du judaïsme et puis de l'islam, comme l'introduit l'auteur elle-même :
Les chrétiens syriaques ont produit une abondante littérature très ancrée dans le patrimoine biblique dont ils étaient nourris. C’est pourquoi, invitée à m’intéresser à Abraham en tant que figure de la tolérance dans les trois religions monothéistes, j’ai souhaité partir de cette littérature qui se révèle de grand intérêt. Comme cette littérature spirituelle ou mystique syriaque n&…

Concert de soutien à l'Institut kurde