Un appel urgent de Ragıp Zarakolu, directeur des éditions Belge (Belge Yayınları)

Ahmet Şık et Nedim Şener


Via le blog dÉtienne Copeaux, un appel urgent de Ragıp Zarakolu, directeur des éditions Belge (Belge Yayınları) :

 « Notre éditeur Deniz Zarakolu, ingénieur, actuellement doctorant à l’université Bilgi d’Istanbul, a été arrêté pour avoir donné une conférence sur La Politique d’Aristote dans le cadre de l’académie du parti kurde BDP, parti légal qui siège au Parlement. Deniz Zarakolu est également l’auteur d’un livre sur Thomas Hobbes, dont il a traduit Le Citoyen ou les fondements de la politique. Ironie du sort, il avait également traduit, voici onze ans, un livre sur les problèmes du système juridique turc (The Independence of Judges and Lawyers in the Republic of Turkey : Report of a Mission, 1999, Centre for the Independence of Judges and Lawyers, Genève). Il a également traduit des ouvrages scientifiques pour l’université Bilgi, et il était traducteur au service des délégations de militants des droits de l’homme venant d’Europe. » 

 « Par ailleurs, l’un de nos auteurs, Aziz Tunç, arrêté également, est l’auteur d’un ouvrage sur le massacre de Maraş en 1978, Maraş Kıyımı - Tarihsel Arka Planı ve Anatomisi (« Maras. Contexte historique et anatomie d’un massacre »). Il écrivait un autre livre sur l’histoire de Maras et la multiculturalité. » « Sous couvert de la « loi sur la lutte contre le terrorisme », il vont devoir attendre au moins une année jusqu’au début de la procédure judiciaire, uniquement pour le fait d’appartenir à un parti légal et d’avoir donné une conférence à l’Académie des sciences politiques du BDP. Ce type d’académie existe aussi dans le cadre du CHP [Parti républicain du peuple, centre gauche] et de l’AKP [Parti de la justice et du développement, islamo-conservateur], comme c’est une tradition également dans le spartis sociaux-démocrates en Allemagne, en suède et en Norvège. » 

 « Parmi les personnes arrêtées figurent également Ayse Berktay et A. Dursun Yıldız. Notre traducteur Suzan Zengin, qui a vécu en Allemagne, a passé deux années en prison, où elle a eu des problèmes de santé, et a été libérée il y a deux mois. Il y a dix jours, elle a subi une opération cardiaque et est restée dans le coma depuis. C’est un énorme gâchis ! Nous craignons pour la santé de mon fils Deniz Zarakolu, qui a des problèmes d’asthme, et pour Aziz Tunç pour lequel nous craignons également des problèmes de santé dus au régime d’isolation en prison. » 

 « Récemment Suzan Zengin avait traduit les actes d’un colloque sur « Exil, massacre et anéantissement des chrétiens d’Anatolie » (éd. Tessa Hofmann) ; elle avait également traduit pour nous une « Anthologie de la littérature chypriote grecque », une « Anthologie de nouvelles grecques sur Thessalonique » et une « Anthologie de chants et récits populaires assyriens ». » « Je suis venu à la Foire de Francfort pour la première fois en 1991. 

À l’époque, c’est notre auteur Ismail Besikçi qui était en prison, à cause de ses travaux de recherche sur les Kurdes. Qu’est-ce qui a changé depuis ? Tous ont connu la prison à cause de leur engagement pour la paix, pour la liberté, pour l’égalité. Tous croient en la coexistence pacifique des différents peuples et cultures. Notre combat pour la vérité et l’humanité continue ! » 

Francfort, 12 octobre 2011 Ragıp Zarakolu, Directeur de Belge International Publishing House.
 belgeyayinlari@gmail.com

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Manuel de Soureth ou comment apprendre la langue des anges

Le syriaque, langue d'Abraham, des soufis et des Anges

L'alimentation kurde comparée à celles des autres communautés du Kurdistan : Arméniens, Assyro-Chaldéens et Juifs